TOUCHE PAS À MES 80ϟs


On regroupe ici tous nos billets plein d'amour sur nos films chouchous des 80's, et il y en a un bon paquet !


#1. L'Histoire sans Fin de Wolfgang Petersen (1984)

L'histoire d'un conte fantastique qui en aura émerveillé plus d'un, et traumatisé plus d'un également (Artax...).

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-1-neverending-story.html


#2. Over The Top de Menahem Golan (1987)

L'histoire d'un papounet courage, avec du muscle, de la sueur et des cammioneurs...

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-2-over-top.html


#3. Le Flic de Beverly Hills de Martin Brest (1983)

L'histoire d'un flic délirant avec des bananes dans des pots d'échappement, du trafic d'art et de drogues... et Serge et ses expressos.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-3-beverly-hills-cop.html


#4. The Thing de John Carpenter (1984)

L'histoire, en Antarctique, de Snake Plissken et de sa bande luttant contre un envahisseur polymorphe.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-4-thing.html


#5. Big de Penny Marshall (1988)

L'histoire d'un gosse qui, par la force d'un simple souhait, se retrouve catapulté dans le corps d'un homme adulte.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-5-big.html


#6. La Folle Journée de Ferris Bueller de John Hughes (1986)

L'histoire d'un ado cool qui nous assure que la procrastination et sécher les cours (parfois), c'est la clé du bonheur. Il a raison

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-6-la-folle-journee.html


#7. The Princess Bride de Rob Reiner (1987)

L'histoire d'un valet de ferme courageux qui va tout faire pour sauver l'amour de sa vie et obtenir sa main.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-7-princess-bride.html


#8. Conan The Barbarian de John Milius (1982)

L'histoire, dans un passé lointain, de la quête vengeresse du plus grand des Cimmériens, dont les exploits rendraient fier Crom.



#9. Les Aventuriers de l'Arche Perdue de Steven Spielberg (1981)

L'histoire d'un professeur d'archéologie qui est aventurier et chercheur de trésors à ses heures perdues... Ou l'inverse.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-9-raiders-of-lost-ark.html


#10. Les Prédateurs de Tony Scott (1983)

L'histoire d'une quête effrénée pour la jeunesse éternelle dans une ville qui ne meurt jamais, avec feu D.Bowie et C.Deneuve.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-10-hunger.html


#11. Gremlins de Joe Dante (1984)

L'histoire de bestioles qu'il ne faut pas mouiller, ne pas exposer à la lumière et SURTOUT ne pas nourrir après 0h00.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-11-gremlins.html


#12. Cobra de George Pan Cosmatos (1986)

L'histoire d'un flic nommé Marion qui calme les activités criminelles d'une secte se voulant comme les héros du "monde nouveau".

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-12-cobra.html


#13. Footloose d'Herbert Ross (1984)

L'histoire d'une petite ville rurale du Midwest où la danse est prohibée. Mais heureusement, Kevin Bacon va changer tout ça...

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-13-footloose.html


#14. Hitcher de Robert Harmon (1986)

L'histoire d'une vérité générale : prendre en stop Rutger Hauer sur les routes désertiques de la Californie, ce n'est vraiment pas une bonne idée.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-14-hitcher.html


#15. Paris,Texas de Wim Wenders (1984)

L'histoire d'un sublime récit initiatique, mélancolique et mystique dans les plaines desséchées du Texas.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-15-paris-texas.html

 
#16. Rambo de Ted Kotcheff (1983)

L'histoire d'une bande de flics à la bavure facile d'un petit bled du Midwest américain, qui s'en sont pris au mauvais béret vert

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-16-first-blood.html


#17. Les Griffes de la Nuit de Wes Craven (1984)

L'histoire d'un tueur insaisissable et terrifiant capable de tuer dans les rêves. Dans les 80's, ronfler pouvait tuer.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-17-nightmare-on-elm.html


#18. Les Goonies de Richard Donner (1985)

L'histoire d'une chasse au trésor avec des mômes, un pirate borgne, des " boum j't'attrape " et du bouffi-bouffon. P.S: Cynoque ❤ choco.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-18-goonies.html


#.19 Indiana Jones et le Temple Maudit de Steven Spielberg (1984)

L'histoire de la fois ou Indy, avec l'aide de Data, avait poursuivit une terrible secte qui avait dérobé un joyau sacré...

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/02/touche-pas-mes-80s-19-indiana-jones-and.html


#20. Bloodsport de Newt Arnold (1988)

L'histoire du kumite, de Dim Mak, de coups de pieds circulaires, de grands écarts et de JCVD. Beaucoup de JCVD ❤

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/03/touche-pas-mes-80s-20-bloodsport.html


#21. Cadence de Combat de Thomas J. Wright (1989)

L'histoire d'un bon gros nanar des familles où Hulk Hogan fait du Hulkster et se fighte avec Deebo avant Ice Cube et Chris Tucker.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/03/touche-pas-mes-80s-21-no-holds-barred.html


#22. Tango et Cash de Andrey Konchalovsky et Albert Magnoli (1989)

L'histoire de la fois où John Rambo et Snake Plissken ont fait équipe pour faire tomber Jack Palance, quitte à passer par la case prison.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/03/touche-pas-mes-80s-22-tango-cash.html


#23. Karaté Tiger - Le Tigre Rouge de Corey Yuen (1986)

L'histoire d'un millésime nanardesque, avec un JCVD à l'accent russe qui se fighte avec l'élève du fantôme de Bruce Lee... oui.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/03/touche-pas-mes-80s-23-no-retreat-no.html


#24. Highlander de Russell Mulcahy (1984)

L'histoire  d'un immortel qui traverse les époques et tranche la tête d'autres mecs immortels parce qu'il ne peut en rester qu'un.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/03/touche-pas-mes-80s-24-highlander.html


#25. Road House de Rowdy Herrington (1989)

L'histoire de la fois ou Bodhi était un videur bagarreur/philosophe qui nettoie la corruption d'un petit bled du Missouri, avec son mentor Sam Elliott.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/03/touche-pas-mes-80s-25-road-house.html


#26. Retour vers le Futur de Robert Zemeckis (1985)

L'histoire d'un ado qui n'est pas une mauviette, catapulté dans les 50's à cause d'une DeLorean. Et c'est vraiment pas le pied.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/03/touche-pas-mes-80s-26-back-to-future.html


#27. Invasion Los Angeles de John Carpenter (1989).

L'histoire de feu Roddy "Rowdy" Piper, qui lorsqu'il met des lunettes de soleil noires pour King Carpenter, voit des 👽 partout.

#27. Invasion Los Angeles de John Carpenter (1989).  L'histoire de feu Roddy "Rowdy" Piper, qui lorsqu'il met des lunettes de soleil noires pour King Carpenter, voit des 👽 partout.


#28. Batman de Tim Burton (1989)

L'histoire d'un justicier qui tente de faire régner l'ordre dans un Gotham bousculé par un criminel anarchique aux cheveux verts.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-28-batman.html


#29. Beetlejuice de Tim Burton (1988)

L'histoire de fantômes qui veulent virer des vivants de chez eux, et qui appelle 3 fois la mauvaise personne pour le faire...

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-29-beetlejuice.html


#30. Crocodile Dundee de Peter Faiman (1986)

L'histoire d'un chasseur de crocodiles qui quitte sa brousse natale pour suivre une Géraldine journaliste à New-York.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-30-crocodile-dundee.html


#31. Simetierre de Mary Lambert (1989)

L'histoire du premier film Simetierre signé Mary Lambert. Spoilers : c'est le meilleur des deux.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-31-simetierre.html


#32. Body Double de Brian De Palma (1984)

L'histoire du film de chevet de Patrick Bateman (ou presque). Matez sa voisine danser, c'est mal, surtout chez De Palma.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-32-body-double.html


#33. Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore (1988)

L'histoire d'une lettre d'amour nostalgique et mélancolique au septième art, à l'amitié mais aussi et surtout, à la vie.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-33-cinema-paradiso.html


#34. Haute Sécurité de John Flynn (1989)

L'histoire de la fois où Stallone s'est retrouvé en taule et se faisait torturer par cette belle crevure de Donald Sutherland...

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-34-lock-up.html


#35. Aux Frontières de l'Aube de Kathryn Bigelow (1987)

L'histoire de l'union parfaite entre le western crépusculaire et le film de vampires, sous la caméra experte de Queen Katherine Bigelow.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-35-near-dark.html


#36. Stand By Me de Rob Reiner (1986)

L'histoire d'une amitié adolescente exceptionnelle dont la fabuleuse mélancolie en aura hanté et bouleversé plus d'un.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-36-stand-by-me.html


#37. Can't Buy Me Love de Steve Rash (1988)

L'histoire de la jeunesse de Derek Shepherd qui, avant de devenir le fameux Dr Mamour, galèrait grave à être populaire au lycée.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-37-cant-buy-me-love.html


#38. E.T., The Extra-terrestrial de Steven Spielberg (1982)

L'histoire de la fois où un extraterrestre attachant et bienveillant a changé la vie du jeune Elliott, et nous a ému aux larmes.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/04/touche-pas-mes-80s-38-et-extra.html


#39. Lethal Weapon de Richard Donner (1987)

L'histoire d'un Mad Mel sur la corde raide, qui fait équipe avec son futur BFF, un flic déjà trop vieux pour ses conneries...

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/05/touche-pas-mes-80s-39-lethal-weapon.html


#40. Top Gun de Tony Scott (1986)

L'histoire du jour où T. Cruise voulait incarner l'élite de l'aéronavale US avant que K. McGillis ne s'en mêle, et Berlin aussi.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/05/touche-pas-mes-80s-40-top-gun.html


#41. Running Man de Paul Michael Glaser (1987)

L'histoire du jour où Schwarzie a participé à une émission de télé-réalité qui ferait passer Koh-Lanta pour un camp de vacances.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/05/touche-pas-mes-80s-41-running-man.html?m=1


#42. Dar l'Invincible de Don Coscarelli (1982)

L'histoire du cousin très éloigné de Conan, le beau Dar (!), qui parle aux animaux (!!) et dont la copine s'appelle Kiri (!!!)...

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/05/touche-pas-mes-80s-42-beatmaster.html


#43. Nico d'Andrew Davis (1988)

L'histoire du premier film du Saumon Agile, à l'époque où il ne pétait pas du bras entre deux usines à yaourt désaffectées bulgares...

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/05/touche-pas-mes-80s-43-above-law.html


#44. Commando de Mark L. Lester (1985)

L'histoire de la fois où Schwarzie tuait tout ce qui bouge pour sauver la fille de Tony Micelli, même le sosie officiel de Freddie Mercury.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/06/touche-pas-mes-80s-44-commando.html


#45. Trois Heures, L'heure du crime de Phil Joanou (1987)

L'histoire d'un teen movie culte, où un ado affronte Richard Tyson quelques années avant qu'il n'embête Schwarzie dans une maternelle.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/06/touche-pas-mes-80s-three-oclock-high.html


#46. L'Arme Fatale 2 de Richard Donner (1989)

L'histoire de la seconde aventure de Riggs et Murtaugh, avec des WC qui volent, du trafiquant made in Afrique du Sud, Joe Pesci et des capotes.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/06/touche-pas-mes-80s-46-lethal-weapon-2.html


#47. Angoisse de Bigas Luna (1987)

L'histoire d'une petite bombe horrifique espagnole, façon spirale infernale manipulatrice et hypnotique.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/07/touche-pas-mes-80s-47-angoisse.html


#48. Breakfast Club de John Hughes (1985)

L'histoire d'une journée de colle pas comme les autres, avec des héros qui eux, sont merveilleusement comme tout le monde.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/07/touche-pas-mes-80s-48-breakfast-club.html


#49. Les Aventures de Jack Burton - Dans les Griffes du Mandarin de John Carpenter (1986)

L'histoire de la fois où John Carpenter et Snake Plissken rendaient hommage à la Shaw Brothers dans un gros délire décomplexé et génial.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/07/touche-pas-mes-80s-49-big-trouble-in.html


#50. Rocky III - l'Oeil du Tigre de Sylvester Stallone (1982)

L'histoire de la fois où Rocky Balboa s'associait à son ancien rival Apollo Creed, pour reprendre son titre des gants du brutal Clubber Lang.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/07/touche-pas-mes-80s-50-rocky-iii.html


#51. Kickboxer de Mark DiSalle et David Worth (1989)

L'histoire de la fois où JCVD dansait bourré (le saké...), avant de se friter avec le terrible Tong Po pour venger son frangin. Notsuko !

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/07/touche-pas-mes-80s-51-kickboxer.html


#52. Scarface de Brian De Palma (1984)

L'histoire d'un trafiquant cubain qui sniffe l'american dream par la racine d'une feuille de coca, dans un pur sommet du film de gangsters...

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/07/touche-pas-mes-80s-52-scarface.html


#53. Cocktail de Roger Donaldson (1989)

L'histoire de la fois où Tom Cruise se la jouait barman poète pour bouffer sa part de l'American Dream et faire craquer Elisabeth Shue...

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/07/touche-pas-mes-80s-53-cocktail.html?m=1


#54. Golden Child : L'enfant sacré du Tibet de Michael Ritchie (1987)

L'histoire de la fois où Axel Foley foutait la misère à Tiwyn Lannister avant Jack Slater, pour sauver un gosse sacré aux pouvoirs divins.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/08/touche-pas-mes-80s-54-golden-child.html?m=1


#55. Le Secret de la Pyramide de Barry Levinson (1986)

L'histoire d'une pépite oubliée du giron Amblin, ou quand le trio Spielberg/Colombus/Levinson s'attaquait à la jeunesse du grand Sherlock Holmes.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/08/touche-pas-mes-80s-55-young-sherlock.html?m=1


#56. Quand Harry Rencontre Sally de Rob Reiner (1989)

L'histoire de la légende des romcoms racées et intelligentes, contant l'amitié puis la romance désopilante de deux âmes paumées au coeur de New York.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/08/touche-pas-mes-80s-56-when-harry-met.html?m=1


#57. Dirty Dancing d'Emile Ardolino (1987)

L'histoire d'une romance improbable mais culte, parce qu'on ne laisse pas feu Patrick Swayze dans un coin.
Par contre Bébé, ça se discute...

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/08/touche-pas-mes-80s-57-dirty-dancing.html?m=1


#58. Shocker de Wes Craven (1989)

L'histoire de la fois ou Walter Skinner jouait un serial killer qui torture un Peter Berg pas encore réal, devant la caméra de Wes Craven

https://t.co/eiQifwn8g0


#59. Starman de John Carpenter (1985)
L'histoire de l'époque où, avant qu'on lui pisse sur son tapis, le Dude était un E.T faisant fondre le coeur de Marion Ravenwood après Indy Jones.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/09/touche-pas-mes-80s-59-starman.html


#60. Cyborg d'Albert Pyun (1989)

L'histoire de la fois où JCVD se la jouait Max Rockatansky du pauvre pour la Cannon...

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/09/touche-pas-mes-80s-60-cyborg.html


#61. American Warrior de Sam Firstenberg (1985)

L'histoire de Joe Armstrong, un soldat US élevé au Japon qui tabasse des ninjas pour le plus grand bonheur des amoureux de la Cannon.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/09/touche-pas-mes-80s-61-american-ninja.html


#62. Le Ninja Blanc de Sam Firstenberg (1987)

L'histoire du retour de Joe Armstrong, qui part dans les Caraïbes pour arrêter un milliardaire voulant créer le ninja parfait, en kidnappant du marines.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/09/touche-pas-mes-80s-62-american-ninja-2.html


#63. Amadeus de Milos Forman (1984)
L'histoire de la relation fantastique et obsédante entre deux compositeurs, un jeune virtuose et son aîné, bouffé par la jalousie.

http://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/09/touche-pas-mes-80s-63-amadeus.html


#64. Starfighter de Nick Castle (1984)

L'histoire d'un môme plus qu'habile au jeu vidéo Starfighter et qui, avec l'aide d'un alien, va ni plus ni moins sauver notre galaxie.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/09/touche-pas-mes-80s-64-last-starfighter.html


#65. Le secret de Veronika Voss de Rainer Werner Fassbinder (1982)

L'histoire de la lente agonie d'une comédienne douloureusement hantée par son passé...

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/10/touche-pas-mes-80s-65-die-sehnsucht-der.html


#66. Freddy - Chapitre 2 : La Revanche de Freddy de Jack Sholder (1985)

L'histoire de la seconde aventure de Freddy, où il squattait les songes d'un pauvre ado pour mieux faire son trou dans la réalité.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/10/touche-pas-mes-80s-66-nightmare-on-elm.html


#67. Best of The Best de Robert Radler (1989)

L'histoire du bouillant conflit USA vs Corée réglé sur le tatami miné du septième art, avec un Eric Roberts badass comme capitaine.

https://fuckingcinephiles.blogspot.com/2019/10/touche-pas-mes-80s-67-best-of-best.html



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.