Jules

[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #18. The Goonies

© 1985 - Warner Bros. All rights reserved.

Nous sommes tous un peu nostalgique de ce que l'on considère, parfois à raison, comme l'une des plus plaisantes époques de l'industrie cinématographique : le cinéma béni des 80's, avec ses petits bijoux, ses séries B burnées et ses savoureux (si...) nanars.
Une époque de tous les possibles où les héros étaient des humains qui ne se balladaient pas tous en collants, qui ne réalisaient pas leurs prouesses à coups d'effets spéciaux et de fonds verts, une époque où les petits studios (Cannon ❤) venaient jouer dans la même cour que les grosses majors légendaires, où les enfants et l'imaginaire avaient leurs mots à dire,...
Bref, les 80's c'était bien, voilà pourquoi on se fait le petit plaisir de créer une section où l'on ne parle QUE de ça et ce, sans la moindre modération.
Alors attachez bien vos ceintures, mettez votre overboard dans le coffre, votre fouet d'Indiana Jones et la carte au trésor de Willy Le Borgne sur le siège arrière : on se replonge illico dans les années 80 !

 


#18. Les Goonies de Richard Donner (1985)

Difficile d’être objective en ce qui concerne Les Goonies puisqu’il s’agit de mon film préféré. Film culte des années 80, Les Goonies est un film qu'on peut regarder à tout âge sans qu'on s'en lasse et surtout sans qu'on se sente trop vieux pour le regarder. De plus, avec une réalisation de Richard Donner et un scénario de Chris Columbus d’après une histoire de Steven Spielberg, il est évident que Les Goonies est un film à ne pas manquer.
Entre pirates et chasse au trésor, Les Goonies représente le rêve de tout enfant qui rêvent de vivre une aventure incroyable avec sa bande de potes. Ce film tient une place importante dans ma vie puisqu’il a fait naître mon amour pour la pop culture des années 80. L’ambiance qui se dégage de ce film est une vraie bouffée de nostalgie. Quand on le regarde, on n’a qu’une envie, c’est de faire partie de cette bande et d’aller chercher le trésor de Willy-Le-Borgne pour sauver le quartier des Goon Docks.

© 1985 - Warner Bros. All rights reserved.

La bande des Goonies est composé de gamins marginaux, ce qui les rend davantage attachants et chaque personnage apporte son petit plus à la bande: il y a Choco, qui est hilarant quand il fait le Bouffi Bouffon (the Truffle Shuffle en VO) ou encore quand il avoue tous ses méfaits aux Fratelli, Data avec ses inventions farfelus ou encore Bagou et son franc-parler désopilant (le passage où il traduit en espagnol pour la femme de ménage est à mourir de rire). Pour finir, il y a Mikey qui est le coeur de la bande, le plus sensible et le plus attachant par sa détermination à trouver le trésor, toujours là pour aider ses amis et à les remotiver. Je le trouve très touchant dans la scène où il discute avec le squelette de Willy-Le-Borgne. Je dirais néanmoins que les personnages ados, c’est à dire Brand, Andie et Steph ont un peu moins d’importance même s’il est évident de constater que le personnage de Steph incarné par Martha Plimpton fut une inspiration pour le personnage de Barb dans Stranger Things. Un autre personnage emblématique du film est bien évidemment Sinok, mémorable dans la scène se déroulant sur le bateau de pirate avec son t-shirt avec le S de Superman ainsi que sa réplique culte “Hey you guys”.

© 1985 - Warner Bros. All rights reserved.

Le film contient des erreurs qui sont elles aussi devenues cultes, notamment la scène de fin où les gamins racontent avoir été confronté à une pieuvre géante, scène qui a finalement été coupé au montage. Les Goonies, c’est aussi une bande originale géniale avec des chansons de Cindy Lauper et du groupe REO Speedwagon mais aussi avec des musiques composées par Dave Grusin. Film feel-good par excellence, je ne me lasserai jamais de ce film dont je connais les répliques par cœur et à mes yeux, Les Goonies est un film intemporel qui rend rêveurs ceux et celles qui le regarde, même 34 ans après sa sortie.


Jules 

Jules

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.