Critiques

[CRITIQUE] : Scooby !


Réalisateur : Tony Cervone
Avec les voix de : Zac Efron, Gina Rodriguez, Amanda Seyfried, Will Forte, Kiersey Clemons, Mark Wahlberg,...
Distributeur : Warner Bros. France
Budget : -
Genre : Animation.
Nationalité : Américain.
Durée : 1h34min.

Synopsis :
Dans SCOOBY!, on découvre comment Scooby et Sammy, amis pour la vie, se sont rencontrés et associés aux détectives en herbe Fred, Velma et Daphné pour créer la célèbre équipe Mystère et Cie.
Après avoir résolu des centaines d'affaires et vécu d'innombrables aventures, Scooby et sa bande doivent désormais s'attaquer à leur énigme la plus redoutable : un complot destiné à déchaîner les forces du chien-fantôme Cerberus. Tandis qu'ils mettent tout en œuvre pour enrayer cette "acabocalypse" mondiale, nos amis découvrent que Scooby est porteur d'une lourde hérédité et qu'il est promis à un plus grand destin que quiconque aurait pu l'imaginer.




Critique :



Un peu plus de 50 ans après leurs débuts à la télévision, les quatre jeunes détectives de Mystery Inc. reviennent pour une autre mission contre le crime au coeur des salles obscures (il a été cantonné à une sortie coûteuse mais stratégique, en VOD outre-Atlantique), terrain sinueux ou ils n'ont pas forcément brillés par le passé - coucou Raja Gosnell.
Sorte de reboot/timide origin story animée échouée au chevronné Tony Cervone, Scooby ! se veut comme un retour aux sources plein de fraîcheur tout en élargissant grandement son univers cinématographique, en réunissant un bon petit paquet de personnages issus du riche catalogue Hanna-Barbera (détenue depuis quelques temps par la Warner).
Passé une introduction mignonne sur le débuts des amitiés tissées par chacun, visuellement familière aux premiers dessins animés Hanna-Barbera et qui ne dénote absolument pas de ce que l'on connaît des personnages (Scooby et Sammy sont toujours aussi gourmands et peureux, Daphné faussement maladroite dans le feu de l'action, Velma qui analyse intellectuellement beaucoup trop les situations,...), le film dégaine une intrigue plutôt entraînante, s'appuyant joliment sur un humour verbal plutôt que physique, pour conduire son enquête visant à empêcher Dastardly de ressusciter l'esprit de Cerberus, le chien à trois têtes gardant les enfers, et de récupérer le légendaire trésor perdu d'Alexandre le Grand.



Gentiment rythmé et riche en rebondissements (trop peut-être pour son bien), résolument tourné vers l'action et une drôlerie accrocheuse même si parfois maladroite (notamment danq quelques saillies mesquines envers Sammy, Scooby et Fred), la péloche étonne dans son écriture moderne et plus dimensionnée, ou les personnages de Daphné et Velma prennent plus d'assurance au point de rendre assez fade leurs homologues masculins - pas un défaut en soi (Sammy a même perdu son énergie maniaque assez jouissive).
Suffisamment enlevé pour faire son office sans causer le moindre ennui (et même porté par quelques séquences impressionnantes, comme le final à l'Acropole d'Athènes), mais un poil plombé par ses parti pris technique (une animation mettant l'accent sur les couleurs vives et le contraste élevé, est idéale pour les détails et les arrière-plans, mais a tendance à laisser sur le carreaux les caractéristiques des personnages, manquant cruellement de relief), Scooby !, qui appelle directement à une suite dans sa scène post-generique, est un petit bout de cinéma charmant et nostalgique, entre l'hommage pas toujours juste et l'aventure familiale enthousiasmante.
On n'en demandait pas forcément plus.


Jonathan Chevrier



John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.