Gambit

Gambit : Lizzy Caplan rejoint le casting du film signé Gore Verbanski


Elle reprend le rôle de Bella Donna Boudreaux, un temps tenu par Léa Seydoux...

Dans la catégorie projet franchement mal barré, le spin-off de la franchise X-Men, Gambit, faisait décemment parti du haut de la liste ces derniers mois.
Après avoir sincèrement galérer pour faire signer en tant que vedette de la chose, un Channing Tatum pourtant instigateur du projet depuis près de deux ans maintenant, c'était au final son réalsiateur, Rupert Wyatt, qui se faisait la mâle il y a tout pile un an, alors que le tournage devait débuter incessamment sous peu.

Pas la première fois que le Rupert claquait la porte d'un projet mis en boite par la major, puisque le bonhomme avait déjà brusquement quitté la production de Dawn of The Planet of The Apes, finalement dirigé par Matt Reeves.
Officiellement, le bonhomme aurait passé la main à cause d'une question d'emploi du temps mais officieusement, le hic viendrait d'une grosse mésentente d'un point de vue artistique (changement scénaristique et tournage rallongé) mais surtout budgétaire, tout comme sur Dawn of...


Bref, le projet Gambit se retrouvait donc à nouveau dans une impasse, et l'arrivée peu de temps après de Doug Liman, avait connu le même destin.

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas comme on dit.
Et il aura fallu in fine un an, et bon nombres de projets qui lui ont grillés la priorité (X-Force, X-Men : Dark Phoenix,...), pour que Gambit sorte la tête de l'eau.
En effet, Deadline assurait à la fin de l'été que Gore Verbinski, habitué de blockbusters (les trois premiers Pirates des Caraïbes et The Lone Ranger, c'est lui), avait repris le flambeau côté réalisation.

Une bonne nouvelle, lui qui a déjà deux gros noms dans son casting vedette : Channing Tatum en Remy LeBeau, Daniel Craig dans la peau du vilain majeur du film, Mr Sinister ainsi que... Lizzy Caplan ce soir.

La jolie actrice serait en passe de remplacer, selon le site Variety, la frenchy Léa Seydoux dans le rôle du love interest du héros, Bella Donna Boudreaux.
Bref, comme on dit il n'y a plus qu'à se mettre en production, surtout que le film est toujours attendu dans les salles obscures US pour le 14 février 2019...

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.