Chroniques

[FUCKING SERIES] : Origin saison 1 : Lost in space with a Malefoy




(Critique - avec spoilers - de la saison 1)



Origin est la dernière nouveauté en date du service de streaming Youtube Premium. Disponible depuis le 14 novembre, Origin est une série américaine de science-fiction qui suit un groupe d'étrangers bloqués dans un vaisseau spatial à destination d'une planète lointaine, Thea. Les passagers, abandonnés lors d’une évacuation inattendue alors qu'ils étaient encore en biostase, doivent travailler ensemble pour survivre, mais ils réalisent rapidement que l'un d'eux n’est pas ce qu'il prétend être. En effet, un parasite extra-terrestre se trouve à bord du vaisseau et a pris pour hôte un des personnages.

Copyright Youtube

Alors, en lisant le synopsis et en voyant la bande-annonce par la suite, j’ai tout de suite pensé aux longs-métrage de science-fiction dans la lignée d’Alien mais Origin n’atteint pas le même niveau. L’univers de la série reste assez brouillon et esthétiquement, ça reste plutôt simple et aseptisé. Origin est donc loin de renouveler le genre. De plus, notamment dans les premiers épisodes, Origin abusent inutilement des jump scares pour qu’ils soient ensuite quasiment inexistants dans les épisodes suivants. La série manque de ce petit quelque chose, ce qui fait qu’on ne ressent aucune forme d’angoisse envers la situation des personnages.
Concernant la distribution, elle est en majorité constitué d’acteurs britanniques et je ne connaissais que deux acteurs, Natalia Tena et Tom Felton qui ont tous les deux fait parti de l’univers cinématographique d’Harry Potter. Le jeu des acteurs est correct mais pas grandiose non plus. Concernant les personnages, je dirais que c'est plutôt correcte au niveau de la diversité avec deux personnages noirs et un personnage japonais. C'est dommage qu'on ressente peu d’empathie pour les personnages et au final, certains d'entre eux se révèlent assez clichés.

Copyright Youtube


Chaque épisode se constitue d’une double chronologie: on a l’intrigue principale qui se passe dans le présent et donc dans le vaisseau (fil rouge de l’histoire) tandis qu’on a des scènes qui se passe dans le passé pour raconter le backstory de chaque personnage principal. Bien que ces scènes soient importantes pour connaître davantage les personnages et qu’elles sont parfois intéressantes, certaines backstories étaient peu captivantes et prenaient trop de place sur l’intrigue principale lors de l’épisode. Par conséquent, cela à tendance à casser le rythme de l’intrigue qui est déjà à la base plutôt lent. J’ai également trouvé que ces séquences dans le passé étaient assez inégales selon les personnages et alors que plusieurs épisodes vont se focaliser sur le passé de Shun, l’un des deux leader du groupe (l’autre leader étant Lena, le personnage interprété par Natalia Tena), un des personnages (Abigail) est la seule laissée pour compte et aucun épisode ne lui ai consacré, elle est donc le seul personnage dont  les raisons d’intégrer le vaisseau restent inconnues.

Copyright Youtube


Véritable huis clos dans l’espace, Origin reste une série correcte et malgré ses défauts, on reste globalement captivé et ceci par envie d’en savoir plus sur ce parasite alien dont on sait finalement peu de choses. Vu que la première saison se finit par un cliffhanger et qu’elle a su retenir mon attention, si la série est renouvelée pour une seconde saison, il est probable que je la regarderai, dans l’attente que l'univers et les personnages soit plus approfondis.


Jules 


Jules

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.