Atypical saison 2

[FUCKING SERIES] : Atypical saison 2 : Le petit bijou de Netflix


(Critique - avec spoilers - de la saison 2)



Après une très bonne première saison, Atypical est de retour avec une seconde saison toute aussi excellente. On retrouve la famille Gardner avec Sam qui se veut être plus indépendant pendant que ses parents sont en pleine séparation à cause de l’infidélité de sa mère et que Casey, sa petite sœur, s'apprête à changer de lycée.
Dans cette deuxième saison, le personnage de Sam prend en indépendance. En effet, Sam a fait le choix d’entrer dans une fac prestigieuse d’arts et non pas un community college près de chez lui et il se rend compte qu’il va devoir gagner en indépendance, lui qui n’a jamais découché et qui n’a pas de compte en banque. Heureusement, son meilleur ami Zahid est toujours là pour lui donner des conseils. J’ai trouvé cette thématique très intéressante car ça montre que Sam a des soucis qui peuvent concerner beaucoup de personne et pas seulement celles atteintes d’autisme. On voit donc un Sam qui évolue tout au long de la saison tout en restant égal à lui même. Au final, avec les problématiques autour de Sam cette saison, on peut aisément se mettre à sa place et ça envoie le message qu’une personne neuroatypique et une personne neurotypique peuvent avoir des préoccupations similaires.


Le personnage de Casey est davantage mis en avant dans cette saison, je dirais même qu’elle éclipse plus ou moins le personnage de Sam et je tiens donc à saluer la performance de Brigette Lundy-Paine, l’actrice qui interprète Casey. Avec cette seconde saison, on a enfin l’occasion d’en savoir plus sur Casey en tant que personne et non pas en tant que sœur de Sam. Son parcours est très intéressant alors qu’elle navigue entre Evan, son petit ami, ses nouveaux amis du lycée et son frère Sam. Au début de cette saison, Casey vient tout juste de changer d’école et a du mal à prendre ses repères et une des filles de son groupe d'athlétisme, Izzie, ne lui rend pas son arrivée facile. Elle peut tout de même compter sur le soutien d’Evan, les deux formant un couple vraiment mignon. Evan incarne vraiment le petit ami idéal, à l’écoute et toujours présent quand il le faut. Pourtant, leur relation rencontrera quelques embûches mais rien de bien insurmontable. J’ai également beaucoup accroché avec la relation entre Casey et Izzie. Alors que ça commence plutôt mal entre les deux personnages, une amitié assez forte va très vite s’installer entre elles et même si ça arrive assez tard dans la saison, cette relation va faire que Casey va commencer à se questionner sur elle-même. La storyline autour de Casey est d’une profondeur et d’une authenticité qui fera qu’on aura beaucoup de facilité à se reconnaître dans ce personnage.


Cette saison se focalise également sur Elsa et Doug dont le mariage en a pris un coup après l'infidélité d’Elsa. Après une petite absence, Doug revient au foyer familial mais à une condition, qu’Elsa parte de la maison. Alors qu’elle séjourne chez une amie, elle a du mal à s'adapter à son nouveau mode de vie et ne cesse de tenter de réintégrer le cocon familial.
Doug a en effet du mal à avaler la pilule, bien qu’Elsa soit prête à tout pour se faire pardonner, leur relation se trouve dans sur un chemin plutôt laborieux mais j’ai bien aimé la dynamique entre ces deux personnages. On observe un couple détruit qui tente de se reconstruire mais c’est loin d’être facile.
J’ai trouvé que cette saison était très feel-good tout en traitant de sujets sérieux. J’ai adoré la storyline autour de Casey, personnage qui m’a beaucoup touché dans cette saison et j’espère que la saison 3 (pas encore confirmée mais de qui se moque-t-on) explorera davantage l'évolution de ce personnage.


Jules


Jules

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.