Alan Taylor

Alan Taylor sera le réalisateur du prochain Terminator !


C'est dans la nuit, via un communiqué de presse que les studios Paramount, Annapurna et Skydance Productions ont annoncés que le reboot de la franchise Terminator, pour le moment intitulé Terminator 5, avait enfin trouvé son réalisateur, en la personne d'Alan Taylor, le metteur en scène viré de l'attendu Thor : Le Monde des Ténèbres, qui a donc été préféré à Ang Lee, Rian Johnson et même Denis Villeneuve, cinéastes étant plus ou moins désirés par la production.

Un choix plutôt malin quand on regarde ce que le bonhomme a fait des nouvelles aventures du Prince d'Asgaard, lui qui cette fois aura quand même une copie nettement plus coriace à rendre, vu la mythologie imposante de la franchise - et dont ce nouveau script est signé par Laeta Kalogridis (Shutter Island) et Patrick Lussier (Hell Driver) -, et surtout sa date de sortie casse-gueule, fixée au 26 juin 2015 outre-Atlantique, soit en plein été de la mort.

Si le terme reboot nous effraie nettement moins que l'idée même d'une suite (après tout, Schwarzy en sera donc l'image même des précédents films sera encore présente) - surtout qu'une nouvelle storyline ne pourrait pas faire de mal à une franchise un peu en bout de souffle -, ce qui nous effraie surtout nous, c'est l'idée de resituer l'histoire dans le passé, avec un Arnold plus du tout T-800 (même si l'idée qu'il en soit encore un à son âge, soit assez ridicule), parce que faire du visage phare de la franchise, un simple humain après avoir terrorisé Sarah Connor et sauver la peau plus d'une fois à celle de son rejeton John Connor, c'est juste loin d'être l'idée du siècle...

Oui parce que si vous ne le savez pas, aux dernières nouvelles (si on en suit le site Examiner), ce cinquième opus pourrait être un prequel qui se déroulerait dans les années 40 ou 50, et qui verrait un Terminator tenter de tuer les parents de Sarah Connor, tandis que Schwarzy lui, incarnerait un être humain, ami des parents de Connor et les défendant contre les assauts du robot tueur...

Bref,on a peur mais on reste quand même curieux de voir ce que cela donnera (son tournage débute d’ailleurs en janvier prochain), tout en se disant qu'en cas de foirade intense, on laissera de côté la franchise jusqu'à ce qu'elle revienne entre les mains de James Cameron en 2019.

C'est loin certes, mais mieux vaut tard que jamais comme on dit...


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.