Chroniques

[FUCKING SERIES] : Impulse saison 1 : Jumper a une petite soeur sur Youtube



(Critique - avec spoilers - de la saison 1)


Impulse est une des dernières nouveautés du service de streaming Youtube Premium (anciennement YouTube Red). Cette série est une adaptation du roman Impulse écrit par Steven Gould, également auteur du roman Jumper qui donna le film éponyme sorti en 2008 avec Hayden Christensen dans le rôle principal. De base, le roman Impulse est centrée sur la fille du personnage qu'interprète Christensen dans le film mais cela a été changé pour la série et nous avons donc droit à des personnages complètement inédits qui ne sont pas connecté à l’univers du film de 2008.
Impulse raconte l’histoire d'Henrietta “Henry” Coles (interprétée par Maddie Hasson), une adolescente marginale et solitaire de 16 ans qui fait des crises d'épilepsie et qui vient tout juste de s’installer avec sa mère dans une nouvelle ville avec le compagnon de cette dernière et sa fille. Son pouvoir de téléportation se manifeste alors qu’elle se trouve dans une voiture avec un élève de son lycée, Clay Boone, alors que celui-ci vient tout juste de l’agresser sexuellement. La série va explorer comment Henry va faire face à son agression ainsi qu’à son nouveau pouvoir de téléportation.



Contrairement au film Jumper, Impulse n’est pas du tout une série d’action sci-fi et tourne plus autour du drame. En effet, si vous espériez trouver des scènes de courses poursuites, c’est plutôt raté. Ici, le pouvoir de jumper (bien que ce terme ne soit jamais utiliser dans la série) passe plutôt au second plan et Henry ne maîtrisant pas très bien son pouvoir, ne se téléporte que très peu de fois au cours de la série. Impulse contient également une intrigue secondaire avec le personnage de Dominick, également détenteur du pouvoir de se téléporter et qui semble essayer d'échapper à une organisation qui en a après son fils (on pourrait penser aux Paladins du film mais je doute qu’ils soit nommé ainsi par la suite vu que les Paladins était propre au film Jumper et ne faisaient pas partie de l’univers des romans). Il y a également une autre intrigue autour du père de Clay, Bill Boones qui gère une concession automobile mais qui trafique également de la drogue.
Au niveau des personnages, j’ai eu du mal à m’attacher à eux mais je ne peux pas nier que le jeu des acteurs est bon et convaincant, surtout en ce qui concerne Maddie Hasson qui est impressionnante dans les scènes où son personnage à des crises et dans les scènes d’émotions fortes.On ne peut que ressentir de l’empathie pour Henry et on en vient, comme elle, à haïr Clay et j’ai vraiment apprécié qu’on ne nous fasse pas ressentir de la pitié pour lui. Mention spéciale pour Daniel Maslany (oui, le frangin de Tatiana Maslany) qui interprète Townes, un lycéen atteint d’autisme qui sera au côté de Maddie pour l’aider à en savoir plus sur son pouvoir de téléportation.



Je trouve que de nombreux points de l’histoire restent assez flous jusqu'à la fin, peut-être que des réponses nous seront donné dans une éventuelle seconde saison. Le rythme est assez lent et le fait qu’un épisode dure environ 50 minutes n’aide pas vraiment. Le ton de la série fait apparemment pensé à 13 Reasons Why (une série qui ne me tente pas du tout) et je ne reproche pas le fait que la série se focalise sur Henry et son agression sexuelle et ainsi que son quotidien alors qu’elle essaye de surmonter cette expérience traumatisante, en plus de devoir gérer et maîtriser son pouvoir de téléportation et c’est en effet important d’avoir davantage de films ou de séries qui traitent de ce sujet mais globalement, je n’ai pas réussi à avoir un quelconque intérêt pour cette série.
Je pense que vous l’aurez compris en lisant ces lignes, Impulse reste une grosse déception pour moi et bien que la série tend à s'améliorer avec les derniers épisodes, je me suis profondément ennuyée devant. En soit, c’est loin d’être une mauvaise série, les acteurs sont bons et même si je n’ai pas accroché avec l’histoire, je reconnais ses qualités et je suis sûre qu’elle pourra plaire à un grand nombre de personnes mais voilà, ça arrive, je ne fais pas partie de ces personnes-là. Je vous conseille tout de même de donner une chance à cette série, surtout si vous appréciez les teen dramas.


Jules

Jules

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.