Abby Kohn

[CRITIQUE] : I Feel Pretty

 

Réalisateur : Abby Kohn et Marc Silverstein
Acteurs : Amy Schumer, Michelle Williams, Emily Ratajkowski, Rory Scovel, Aidy Bryant, Busy Philipps, Tom Hopper, Lauren Hutton...
Distributeur : Netflix France
Budget : 32M$
Genre : Comédie
Nationalité : Américain
Durée : 1h50min

Synopsis :
Renee est une jeune femme qui manque cruellement de confiance en elle à cause de son apparence physique. Un soir, elle regarde le film Big et comme le héros du film, elle fait un voeu: celui de devenir jolie mais rien ne se produit. Pourtant, alors qu’elle assiste à un cours de SoulCycle, elle tombe de son vélo, se cogne la tête et perd alors connaissance. A son réveil, bien que son apparence physique n’ait pas changé, Renee croit le contraire et se trouve belle. Elle croit alors que son voeu s’est exaucé. Avec un regain de confiance, Renée va accomplir ce qu’elle n’aurait jamais osé faire auparavant.



Critique :


Globalement, j’ai bien apprécié ce film qui se veut porteur d’un message: le plus important pour se sentir beau, c’est d’avoir confiance en soi. J’avouerais tout de même que la façon dont le film a voulu faire passer ce message reste quelque peu maladroit par moment: en soit, c’est un peu dommage que Renee ne se trouve belle qu’après s’être cogné la tête et qu’au fond, cette confiance en soi n’est pas vraiment réelle mais soit. Sinon, j’ai beaucoup aimé le personnage de Renee, j’ai eu beaucoup d’empathie pour elle et je me suis aussi reconnue dans ce personnage, notamment dans les scènes où, avant que sa perception d’elle-même ne soit altérée, elle se regarde dans le miroir et on comprend qu’elle n’apprécie pas son apparence et l'expression de son visage m’a fait un pincement au coeur. De ce côté-là, j’ai aimé la prestation d’Amy Schumer. Ensuite, après son changement de perception, Renee a un regain de confiance en elle, ose demander le numéro d’Ethan, un gars qu’elle croise au pressing et postule pour le job de réceptionniste chez la marque de cosmétiques LeClaire et réussi à avoir le job grâce à sa positive attitude. 


Le film veut alors montrer qu’avec un peu de confiance, on peut accomplir pas mal de choses dans la vie. Malheureusement, j’ai trouvé dommage que le self-empowerment de Renee finisse par la rendre quelque peu narcissique et égoïste, ce qui engendrera une dispute avec ses deux meilleures amies. J’ai aussi eu du mal à accrocher avec l’humour du film qui est lourd, répétitif et gênant à certains moments.
Au niveau des autres personnages, j’ai bien aimé Ethan, le love interest de Renee et interprété par le comédien Rory Scovel. Au départ il se laisse un peu embarquer dans cette relation mais il finit vraiment par apprécier Renee et admire sa façon d’être. Je retiens un passage où Ethan dit à Renee qu’il voudrait être comme elle quand il sera plus grand, cela montre alors que la confiance en soi de Renée est motivante pour autrui et j’aurais bien voulu que le film explore davantage cet aspect-là. J’ai moins accroché avec le personnage de Michelle Williams, qui joue Lily LeClaire, la patronne de Renee. Lily a un problème vocal et parle donc avec une voix très aiguë et vu que je savais que ce n’était pas la voix naturelle de Williams, j’ai trouvé ça un peu ridicule.


Le film m’a vaguement fait penser à L’amour extra-large (Shallow Hal en version originale), comédie sortie en 2001, avec Jack Black et Gwyneth Paltrow et qui raconte l’histoire d’un gars prénommé Hal qui est un brin superficiel et qui se fait hypnotiser par Tim Robbins (coach de développement personnel qui interprète donc dans le film son propre rôle) pour que Hal ne puisse voir que la beauté intérieure des gens. Hal fait la rencontre de Rosemary, une jeune femme blonde au physique de mannequin et entame une relation avec elle sauf que Hal est le seul à voir Rosemary avec ce physique-là puisqu’elle est en réalité obèse. Le film fait passer un message similaire comme quoi, il n’y a pas que la beauté qui compte.
Pour conclure, I Feel Pretty a réussi à me convaincre qu’avec un peu de confiance en soi, on peut vraiment changer notre vie, le film a donc un aspect assez motivant. Le long-métrage montre également, à travers un personnage secondaire interprétée par la mannequin Emily Ratajkowski, qu’on peut très bien avoir un physique de mannequin tout en ayant des problèmes d’estime de soi. 


I Feel Pretty est un feel-good movie divertissant qui délivre un message important à travers l'humour mais il ne faut pas s’attendre à plus et pour ma part, ça manque quand même d’un peu de profondeur.

Jules

Jules

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.