Jason

[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #87. The Perfect Weapon

Copyright Droits Réservés 

Nous sommes tous un peu nostalgique de ce que l'on considère, parfois à raison, comme l'une des plus plaisantes époques de l'industrie cinématographique : le cinéma béni des 90's, avec ses petits bijoux, ses séries B burnées et ses savoureux (si...) nanars.
Une époque de tous les possibles où les héros étaient des humains qui ne se balladaient pas tous en collants, qui ne réalisaient pas leurs prouesses à coups d'effets spéciaux et de fonds verts, une époque où les petits studios venaient jouer dans la même cour que les grosses majors légendaires, où les enfants et l'imaginaire avaient leurs mots à dire,...
Bref, les 90's c'était bien, tout comme les 90's, voilà pourquoi on se fait le petit plaisir de créer une section où l'on ne parle QUE de ça et ce, sans la moindre modération.
Alors attachez bien vos ceintures, prenez votre ticket magique, votre spray anti-Dinos et la pillule rouge de Morpheus : on se replonge illico dans les années 90 !





#87. L'Arme Parfaite de Mark DiSalle (1991)


Un renouveau ?

Au début des années 90, les arts martiaux ont pris une place très importante au cinéma et les producteurs cherchaient de nouveaux talents leurs permettant de se faire un max d’argent et surtout de trouver des nouveaux concurrents à Van Damme et Seagal.
Et en 1991, Paramount Pictures a trouvé un comédien pouvant concurrencer les deux stars du moment. En effet, Jeff Speakman spécialiste du Karaté Kenpo est devenu la star du film L’Arme Parfaite. Avant cela, il avait fait de la figuration dans Full Contact avec Van Damme.
Et pour assurer le succès en salle, la Paramount avait tout prévu. Tout d’abord faire découvrir un nouvel art martial, prendre un réalisateur ayant du bagage dans le film d’action (Mark DiSalle réalisateur de Kickboxer et producteur de Bloodsport), mettre des seconds couteaux que l’on a l’habitude de voir (James Hong, Mako, John Dye) et caler la chanson « The Power » du groupe emblématique Snap! plusieurs fois dans le film.
Pari gagné pour la Paramount puisque le film est un véritable succès dans les salles américaines, engrangeant 14 millions $ au box-office US pour un budget avoisinant les 10 millions $ et cela malgré un classement R et un acteur inconnu au bataillon.

Copyright Droits Réservés


L’Arme Parfaite d’Hollywood

Mon histoire avec ce film remonte à plus de 20 ans lorsque j’ai vu sur un magazine la jaquette du film The Expert de  Rick Avery et William Lustig. Film dans lequel on retrouve Jeff Speakman avec en punchline « Plus rapide que Van Damme, plus fort que Steven Seagal ». Je me suis interrogé sur ce comédien qui jouait dans ce direct-to-vhs. Bon à l’époque, il n’y avait pas internet du coup j’ai un peu patienté. Puis quelques semaines après, je lisais sur le Télé 7 jours que RTL9 diffusait L’Arme Parfaite et la critique était plutôt sympathique. Malheureusement, mes parents n’ayant pas le câble j’ai dû attendre pour le voir, mais je l’avais noté quelque part dans ma mémoire.
Et en 2010, RTL9 a diffusé de nouveau le film et j’ai foncé. Quel pied de voir cette bonne série B. J’avais l’impression qu’il ne ressemblait pas aux autres films occidentaux d’action qui sortaient à l’époque. Il y avait quelque chose de frais dans les chorégraphies et la mise en scène était nerveuse. D’ailleurs, la scène culte du film reste un combat de 5 minutes dans un dojo dans lequel Jeff Speakman affronte James Lew (Best Of The Best, American Ninja 5). Un affrontement dynamique et impressionnant où l’on peut admirer deux arts différents, le taekwondo et le Karaté Kenpo.

Copyright Droits Réservés


Puis notre héros est totalement différent de ce que l’on pouvait voir chez Seagal ou Van Damme, il n’est pas arrogant, il respecte l’adversaire et nous sommes dans le doute concernant  ses compétences martiales, avant qu’il n’explose et qu’il ne montre qu’il peut mettre à terre ses adversaires.
Enfin, si vous avez l’occasion de le regarder en VF, foncez car c’est Emmanuel Jacomy (Doubleur de Pierce Brosnan, Denzel Washington…) qui double Jeff Speakman et ça rajoute du charisme au comédien.
Bref, vous l’aurez compris, L’Arme Parfaite reste pour moi un film efficace qui a ouvert les portes d’Hollywood à Speakman… mais pour combien de temps ?!


Jason

Jason

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.