Box-Office

Box-Office US du week-end du 23/11/2018 : Ralph fracasse internet mais surtout le B.O. US !


Pour son arrivée, Ralph casse internet mais surtout le B.O (84,4M$), devant un Creed 2 lui aussi plus triomphant que son premier opus (55,8M$), et un Grinch toujours populaire (30,2M$/180,4M$).
Robin des Bois lui, se paye un gadin mignon (14,2M$).


Pas forcément attendu malgré une campagne promotionnelle plutôt sympathique, Ralph 2.0 débarque en plein week-end de Thanksgiving et se paye une arrivée canon (84,4M$), plus imposante que le premier opus (49M$), et presque aussi puissante que la référence La Reine des Neiges (93,6M$).
Mieux, vu son budget assez conséquent - 175M$ hors campagne promotionnelle -, le film démarre bien à l'international (125,9M$), alors qu'il va sortir très tardivement sur la majorité du globe.

Un départ canon, à couplé non pas ai gadin immense du Robin des Bois de Otto Bathurst (à peine 14,2M$) mais bien à celui tout aussi réussi du très, très attendu Creed 2 de Steven Caple Jr, qui double presque les scores du premier sortie à la même période en 2015 (55,8M$ vs 29M$), et incarne un nouveau hit majeur pour une Warner ayant judicieusement choisit ses productions cette année, même en comptant le petit four Les Animaux Fantastiques 2.

Grosse déception prévisible aux vues de ses trop grosses ambitions et son manque cruel de profondeur (il répète les mêmes erreurs que le premier spin-off, en les multipliant), Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, gros pari pour une Warner qui a su sortir vainqueur d'un été meurtrier pour les autres majors (les cartons de Crazy Rich Asians, En Eaux Troubles et A Star is Born), est de chassé du podium en seconde semaine (200M$ de budget hors campagne promotionnelle), et fait clairement moins bien que le premier opus sur la même période (117,1M$ vs 156M$ sur dix jours), qui était déjà le moins bon succès de la saga !

Une grosse claque, ce qui ne l'empêche pas pour autant de cartonner a l'international (439,7M$) et de dominer les autres nouveautés du moment, le très attendu Widows de Steve McQueen (25,5M$ pour 42M$ de budget sur dix jours) et la nouvelle comédie de Mark Wahlberg - moins fédérateur dans Will Ferrell -, Instant Family (35,7M$ pour 48M$ de budget sur la même période).
Green Book de Peter Farrelly avec Viggo Mortensen et Mahershala Ali, démarre très bien quant à lui, apres un premier week-end a 312 000 $ sur un tout petit arc de 25 salles seulement, il squatte le TOP 10 en seconde semaine avec 7,8M$.

Si l'on pouvait intimement douter de la pertinence autant de la légitimer de voir débarquer un nouveau dessin animé Le Grinch dans les salles obscures (Cumberbatch au casting vocal et... c'est tout), gageons que cela reste une très belle affaire pour Universal tant le film se squatte à nouveau sans forcer le podium cette semaine (180,4M$ pour 75M$ de budget, sur trois semaines), et se paye même le luxe de faire mieux que la dernière adaptation d'une oeuvre de Dr Seuss, Le Lorax, sortie à l'été 2012 (158,3M$ sur la même période).

Divertissant même si à des années lumières de ce que l'on aurait espéré comme biopic sur la vie fascinante et complexe du grand et regretté Freddie Mercury, le malade Bohemian Rhapsody de Bryan Singer (et Dexter Fletcher) réussir néanmoins à tirer son épingle du jeu entre deux critiques assassines, et se paye une belle carrière au sein d'un B.O ronronnant tranquillement en ses dernières heures de novembre.
Avec 127,8M$, loin devant les radins de Millenium : Ce qui ne me Tue Pas (14,3M$ sur 3 semaines) et Casse-Noisette et les Quatre Royaumes qui se prend les pieds dans le tapis rouge (49,1M$ après un mois), le biopic vient de quasiment triplé son investissement sur ses terres (52M$ de budget), et est en passe de multiplier par sept sont investissement au B.O mondial (420,5M$ après trente jours).

De son côté, bien aidé par une campagne promotionnelle sans la moindre fausse note - moins par des critiques mitigés -, A Star is Born de et avec Bradley Cooper (dont c'est le premier long) s'en sort très bien avec un petit peu de 191M$ (pour seulement 36 de budget, 353,4M$ à l'international) sur huit semaines, et devrait gentiment s'approcher des 200M$ en fin de parcours.
Sur quatre petites salles seulement, La Favorite de Yorgos Lanthimos démarre très, très bien avec 420,000 $.



1. Ralph 2.0 (1) $ 55,672,000 / $ 84,472,000 (total USA)
2. Creed 2 (1) $ 35,293,000 / $ 55,806,000 (total USA)
3. Le Grinch (2) $ 30,210,000 / $ 180,442,250 (total USA)

4. Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald (2) $ 29,650,000 / $ 117,117,238 (total USA)
5. Bohemian Rhapsody (4) $ 13,855,000 / $ 152,014,253 (total USA)
6. Instant Family (2) $ 12,500,000 / $ 35,751,508 (total USA)
7. Robin des Bois (1) $ 9,125,000 / $ 14,220,000 (total USA)

7. Widows (1) $ 12,300,000 / $ 12,300,000 (total USA)
8. Green Book (2) $ 5,443,000 / $ 7,800,401 (total USA)
10. A Star is Born (8) $ 3,005,000 / $ 191,005,173 (total USA)

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.