Break

[CRITIQUE] : Break


Réalisateur : Marc Fouchard
Acteurs : Sabrina Ouazani, Kevin Mischel, Hassam Ghancy, Slimane, Maxime Pambet, ...
Distributeur : SND
Budget : -
Genre : Comédie Dramatique
Nationalité : Français
Durée : 1h36min

Synopsis :
A la suite d’un grave accident, Lucie craint de voir se briser le rêve de sa vie : devenir danseuse. Elle quitte les beaux quartiers et part en banlieue à la recherche du père qu’elle n’a jamais connu.
La jeune femme y croise Vincent, un ex-danseur qui a étrangement sacrifié sa passion. Poussé par Malik, son complice de toujours, il accepte de la coacher et lui fait découvrir un nouveau style de danse, le break. Issus de deux mondes différents, Lucie et Vincent vont s’engager dans un duo passionné de danse et de sentiments.



Critique :


Le film commence merveilleusement avec une séquence de danse aérienne très belle. Lucie et Julien son partenaire s'entraîne pour un concours. Mais à cause d’un grave accident Lucie ne veut plus danser dans les airs. Elle va donc trouver un autre moyen pour être original. Mais en même temps, elle veut retrouver son père. Lucie, par un habile concours de circonstance, va arriver à combiner les deux. Retrouver son père, un ex-taulard qui tient un hôtel à Saint Denis et trouver un coach qui va lui apprendre le break dance.



Nous allons pas nous mentir, le film n’est pas vraiment réussi. La faute à beaucoup trop d’intrigue entremêlé. Entre le concours, la recherche du père, l’histoire d’amour entre Lucie et son coach Vincent, Julien (le partenaire) qui est amoureux de Lucie et qui est donc jaloux, l’histoire de Vincent et son ami Malik, etc… On ne sait vraiment plus où donner de la tête. Mais Break est un film assez court au final, donc toutes ces intrigues sont bâclées (ou même on ne connaîtra jamais la réponse …).
Le problème majeure du film est le jeu d’acteur et le scénario. Certains acteurs sont danseurs à la base (comme Kevin Mischel). La direction d’acteur est désastreuse. Les dialogues ne sont pas subtils, cela rend le jeu d’acteurs encore plus lourds. Le scénario ressemble beaucoup au premier Sexy Dance. Une jeune femme de bonne famille qui cherche à faire une chorégraphie originale et demande donc à un garçon (un bad boy de préférence) qui a appris la danse de rue de lui apporter son aide. Une intrigue pas inédites et qui n’apporte pas plus d’idées.



Break est donc un film agréable mais qui n'enchantera pas les aficionados des films de danse. On conseillera de vous replonger dans les “classiques” du genre comme Sexy Dance ou Honey.


Laura Enjolvy



Laura Enjolvy

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.