Bad Moms 2

[CRITIQUE] : Bad Moms 2


Réalisateur : Jon et Scott Moore
Acteurs :  Mila Kunis, Kathryn Hahn, Kristen Bell, Susan Sarandon, Christine Baranski, Cheryl Hines, Justin Hartley,...
Distributeur : Metropolitan FilmExport
Budget : -
Genre : Comédie.
Nationalité : Américain, Chinois.
Durée : 1h44min.

Synopsis :
Comme toutes les mères de famille, Amy, Kiki et Carla angoissent à l’approche de Noël.
Entre les cadeaux, la cuisine, la décoration, l’organisation et la préparation, c’est toujours les mêmes qui s’y collent… Et pour compliquer les choses, leurs propres mères, exigeantes et critiques, s’invitent à la fête !
Au bout du rouleau, elles décident de prendre les choses en main et de s’éclater. Cette année l’esprit de noël va sérieusement trinquer…



Critique :

Prenez deux comédies US bien jouissives et potaches sur la difficulté d'être parents, suffisamment lucratives pour en pondre des suites dans les plus brefs délais (soit entre un an et demi et deux après leur sortie en salles), jouez la carte des fêtes de fin d'année et le conflit générationnel qui en découle (affrontement parents vs enfants), le tout avec un casting de seconds couteaux proprement indécent de talents (Mel Gibson, Susan Sarandon, John Lithgow,...) et bim, vous gagnez deux séquelles tellement semblables dans leurs productions que s'en est presque effarant : Bad Moms 2 et Daddy's Home 2, qui plus est balancés dans les salles obscures US à seulement quelques week-ends d'intervalle.
Si le second a très peu de chance d'atteindre nos cinémas hexagonaux (le premier est directement sortie dans les bacs), le premier lui, arrive ces jours-ci non sans une certaine attente.



Joli plaisir coupable au sein d'un été 2016 qui n'en comptait que trop peu, Bad Moms (qui, sans incarner une satire consistante et brûlante de la société puritaine et conservatrice ricaine dans toute sa splendeur, questionnait subtilement son auditoire sur le quotidien de wannabe superhéroïne que vit toute mère de famille) se franchise donc et nous offre à nouveau les tribulations du fameux trio de mères de famille épuisées - Amy, Kiki et Carla -, toujours bien décidés à prendre du bon temps malgré la présence férocement délurée de leurs mères, définitivement plus terrifiantes et barrées qu'elles.
Tout aussi drôle que son ainé (voire même plus), Bad Moms 2 a le bon goût de pleinement jouer sur les mamans des mamans - qui volent littéralement le show -, campées avec malice par le trio Christine Baranski (géniale en mère autoritaire, insatisfaite et réac à mort), Cheryl Hines (amusante dans la peau d'une mère qui veut absolument être la BFF de sa fille) et Susan Sarandon (qui est à nouveau la matriarche rock/groupie à la coolitude incroyable).



Peut-être plus extrême que Bad Moms premier du nom, et volant encore moins haut niveau humour (un compliment pour le coup), mais surtout plus attachant et encore plus plaisant à suivre, Bad Moms 2 est un divertissement hivernal léger qui fout la banane tout simplement, et on ne va logiquement pas se plaindre d'une œuvre qui joue parfaitement son rôle dans les salles obscures...


Jonathan Chevrier




John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.