Gladiator 2

Gladiator 2 : Ridley Scott a une bonne idée pour faire revenir Russell Crowe


Non mais non... NON !!!


Alors qu'on se demande bien s'il nous jouera le même tour foireux que pour Prometheus, avec son alléchant Alien : Covenant, premier opus d'une toute nouvelle trilogie qui pourrait même devenir une nouvelle saga de six péloches (!); tonton Ridley semble bien décidé à nous ressortir toutes ses péloches cultes dans un futur plus ou moins proche. 

Alors que Blade Runner 2049 - qu'il a supervisé de loin - risque de nous faire bander comme des cochons d'ici octobre prochain dans les salles obscures, le voilà maintenant qu'il espère offrir une séquelle à ni plus ni moins que son cultissime Gladiator; monstre épique qui fit pleinement décoller - oscar à la clé - la carrière de l'un de ses comédiens fétiches, l'inestimable Russell Crowe.
C'est à l'occasion d'une interview pour le dernier numéro d'Entertainment Weekly, qu'il a annoncé qu'il verrait bien Maximus, mort pourtant à la fin du métrage, revenir botter du cul à coups de glaive.

Rappelons d'ailleurs, que le génial Nick Cave avait déjà émis l'idée de pondre une suite au film, en faisant renaitre de ces cendres le héros à la demande des dieux, pour repousser la menace chrétienne s’imposant peu à peu sur toute l’Europe.
Mieux, le lascar se transformait peu à peu en demi-Dieu qui accumulait les batailles au fil des époques.
Il est bon ton chichon, Nick.
" Je sais comment le faire revenir.
J’en parlais justement au studio : « Mais il est mort ! ». Mais il y a un moyen de le faire revenir. Je ne sais pas si on va le faire. Gladiator est sorti en 2000, donc Russell a un peu changé depuis. 
Il est occupé pour l’instant mais j’essaie de l'attirer ici." Ridley Scott
Autant une suite à Blade Runner, aussi fou que cela puisse paraitre, reste du domaine du supportable, mais là une suite à Gladiator... reste avec tes xénomorphes Ridley, reste avec tes xénomorphes...

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.