Box-Office

Box-office US du weekend du 06/01/2017 : Jyn Erso plus forte que Selene !


Ce qui nous empêche pas d'être toujours sous le charme de la sublime Kate Beckinsale...



Seule nouveauté de la semaine, Underworld : Blood Wars s'en sort plutôt bien pour son premier weekend post-nouvel an, prouvant que la belle Selene arrive toujours autant à attirer les spectateurs dans les salles obscures. 
Avec un ratio de 13,1M$ sur trois jours, pour un budget riquiqui de 35M$, le film devrait logiquement rentrer dans ses frais en fin de parcours.

Toujours leader après un mois, et de rapprochant grandement du demi milliard rien que sur ses terres (477,2M$), Rogue One résiste encore une fois à une concurrence de plus en plus féroce, que ce soit Les Figures de l'Ombre, second cette semaine dans un arc de salles plus conséquent qu'à sa sortie (24,7M$ après trois semaines); ou Tous en Scène, l'autre immense carton des fêtes (213,3M$ en trois semaines).

Derrière, La La Land poursuit encore et toujours son lumineux parcours (51,6M$ en cinq semaines, le film va bientôt doubler son investissement), alors que la comédie The Boyfriend - Pourquoi Lui ?, se rentabilise après trois semaines (48,5M$).
De son côté, si Passengers limite la casse (80,8M$ en trois semaines pour 110M$ de budget), Assassin's Creed lui, boit méchamment la tasse (49,5M$ pour 125M$ d'investissement), et annihile clairement ses chances de franchise...




1. Rogue One : A Star Wars Story (4) $21 972 000 $477 273 354
2. Les Figures de l'Ombre (3) $
21 800 000 $24 754 178
3. 
Tous en Scène (3) $19 573 670 $166 421 490

4. 
Underworld : Blood Wars (1) $13 100 000 $13 100 000
5.
La La Land (5) $10 000 000 $51 656 587
6. 
Passengers (3) $8 800 000 $80 893 043
7. 
The Boyfriend - Pourquoi Lui (3) $6 500 000 $48 559 553

8. 
Vaiana, La légende du bout du monde (7) $6 413 000 $225 394 182
9. 
Fences (2) $4 700 000 $40 663 264
10. 
Assassin's Creed (2) $3 800 000 $49 505 783

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.