Jurassic World 2

Jurassic World 2 : Pas de retour en vue pour Omar Sy ?


Tandis que B.D. Wong semble lui, en passe de faire son comeback...


Suite/reboot au succès monstrueux quasiment inespéré, devenu depuis le fer de lance d'une nouvelle trilogie en puissance, Jurassic World aura donc droit à sa suite, dont le tournage débutera pour février prochain, histoire de mieux coller à une sortie mondiale prévue pour l'été des blockbusters 2018.
Porté par un budget monstrueux (on parle de 260 millions de $) tout autant que par un cinéaste talentueux que l'on adore sincèrement par chez nous - Juan Antonio Bayona -, Jurassic World 2 commence doucement mais surement à faire le buzz sur sa pellicule, que ce soit par le biais des propos de Bayona ou même de Colin Trevorrow, réalisateur du premier opus aujourd'hui producteur à part entière du second.

Et c'est d'ailleurs celui-ci qui s'est exprimé il y a quelques semaines dans les colonnes du quotidien El Mundo, arguant que le métrage apportera sa pierre à l'édifice au débat de plus en plus bouillant de la maltraitance animale dans la société contemporaine.
" Les dinosaures seront une paraboles des traitements infligés aux animaux de nos jours : tortures, expérimentations médicales, animaux de compagnie, mettre des animaux sauvages dans des zoos comme des prisons , leur transformation en armes militaires...
Cette suite sera un film très différent puisqu'il explorera de nouvelles pistes.
Pour cette raison, il était évident que nous avions besoin de Juan Antonio Bayona pour le réaliser, pour lui faire prendre de l'ampleur et avoir sa vision si personnelle des choses. " Colin Trovorrow
Si beaucoup verront en ce parti pris, un moyen trouvé par la production de surfer sur un sujet d'actualité, par chez nous, on y voit surtout une manière subtile (et louable) de faire voguer la franchise vers de nouveaux horizons, Jurassic World étant justement méchamment pris en grippe par une partie des cinéphiles parce qu'il s'inscrivait (beaucoup) trop comme un remake masqué du Jurassic Park de tonton Spielby. 
De l'action sous couvert d'un propos engagé, gageons que l'on a décemment connu des blockbusters nettement moins ambitieux ces derniers mois dans les salles obscures...

Et si le projet fait parler de lui aujourd'hui, c'est par l'intermédiaire de notre Omar Sy national, qui pense qu'à la différence de Chris Pratt et Bryce Dallas Howard - et à l'instar de Jake Johnson -, il ne devrait pas faiee son retour au casting de la franchise (gonflé depuis par les arrivées des excellents Toby Jones et Rafe Spall).



En pleine promotion du très beau Demain Tout Commence d'Hugo Gélin, le comédien a annoncé au micro d'AlloCiné, qu'il ne se voyait pas en être du nouveau film de Bayona.

" Je peux le dire car maintenant j’en suis presque sûr. Je ne suis pas dedans. Voilà, je l’ai dit. C’est comme ça ! Ca se tourne au printemps et logiquement, à ce moment là, entre le temps qu’il reste pour tourner, si je devais être dedans, j’aurais eu un coup de fil. Ils ne m’ont pas appelé. Ca veut dire qu’à mon avis je ne suis pas dedans. "

" On sait bien, une fois n’est pas coutume. C’était déjà génial d’être dans le précédent et d’avoir participé à cette aventure. Après, c’était ni obligé, ni forcé que j’y sois. Et puis maintenant en plus c’est un autre metteur en scène, avec d’autres envies, d’autres sensibilités.
Il se trouve que j’étais dans le premier parce que Colin [Trevorrow] avait vraiment envie de travailler avec moi, c’était une envie de metteur en scène. Il n’y a rien de mieux que ça, c’est à dire être sur un plateau et le metteur en scène a envie de vous. Si on est imposé et que le metteur en scène n’a pas envie de vous, c’est horrible. Ce ne sont pas des expériences intéressantes. Voilà, une fois n’est pas coutume. " Omar Sy

On en a gros sur la patate, vraiment, tant la présence du bonhomme, même limité, dans le précédent opus, laissait présager qu'il avait tout à fait sa place pour être de retour dans les prochains films de la saga.
En revanche, si Omar ne devrait pas faire son retour, le producteur Frank Marshall lui, a avoué à demi-mot au micro du site CinemaBlend, que B.D. Wong devrait bien revenir dans la peau du Dr Henry Wu...


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.