Aaron Eckhart

Angel Has Fallen : Aaron Eckhart ne reviendra pas au casting


Mike Banning a perdu son président (pour de vrai) !


Intronisé franchise fructueuse au box-office grâce au succès hautement improbable de La Chute de la Maison Blanche, la saga " Fallen ", sorte de sous-Die Hard comptant les aléas du super-agent des Service Secret Mike Banning (campé à la perfection par un Gerard Butler impliqué) sauvant les fesses d'un président US poissard, va donc bel et bien avoir droit à un troisième opus.

En effet, Deadline a annoncée le mois dernier la mise en chantier de Angel Has Fallen, le troisième volet après Olympus Has Fallen (La Chute de la Maison Blanche) et London Has Fallen (La Chute de Londres), qui devrait voir Banning - toujours campé par un un Butler également producteur du métrage - affronter des terroristes qui menacent Air Force One (dont le nom de code est Angel), l'avion du Président des Etats-Unis, qui on le sait depuis hier, ne sera plus campé par le sympathique Aaron Eckhart. 
En pleine promotion du thriller horrifique Incarnate de Brad Peyton, l'acteur a avoué, avec humour, au micro du site Collider, qu'il en avait fini avec son rôle de premier homme ricain; laissant peut être sa place à l'immense Morgan Freeman, vice-président dans les deux premiers films.

" Le président est à la retraite. Il joue au golf et il range sa bibliothèque. Donc... " Aaron Eckhart. 

Si l'on en sait pas plus pour le moment, le tournage du film devrait débuter dès le premier trimestre 2017 pour certainement atterrir dans les salles obscures pour la fin d'année prochaine.
Reste à savoir donc maintenant comment s'intitulera cette suite dans l'hexagone (La Chute d'Air Force One ?), mais surtout qui cornaquera le tout, Babak Najafi ayant repris les reines de la franchise suite pour le précédent film, au départ du génial Antoine Fuqua.

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.