Bandes Annonces

Première bande annonce explosive pour Le Labyrinthe : La Terre Brûlée


On avait beaucoup aimé le premier, on mise donc beaucoup sur ce second opus...


Belle surprise du second semestre de l'année ciné 2014, le gros succès public et critique Le Labyrinthe de Wes Ball (notre critique ici) incarnait - enfin - un teen movies de qualité pouvant durablement concurrencer la franchise Hunger Games, même si son final frustrant, faussement subversif et ouvert, semblant tout droit sorti du récent Divergente, ne s'alignait pas à la hauteur qualitative de ce bon - et il est important de le préciser -, bien pensé et haletant divertissement pour adolescents.

Conquis et impatient de voir la suite des aventures du jeune Stiles, la Fox n'a donc pas traînée pour mettre en route la suite, adapté du second tome de la franchise littéraire, La Terre Brûlée, dont la sortie est déjà actée pour le 14 octobre prochain.

Toujours signé Wes Ball et avec les excellents Dylan O'Brien, Ki Hong-Lee et Kaya Scodelario en vedettes, et avec l'arrivée au casting de l'excellent Aidan " Game of Thrones " Gillan, Le Labyrinthe 2 montrera les survivants du Labyrinthe tenté de survivre dans une Terre ravagée par l'apocalypse.



"  Thomas et les autres survivants regretteraient presque la vie dans le Labyrinthe. Ils avaient de la nourriture, un abri et une certaine sécurité... Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur a été ravagé par l’apocalypse. La terre est dépeuplée, brûlée par les éruptions solaires et par un nouveau climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre… et des hordes de gens infectés en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine.
Au lieu de liberté, Thomas et les autres se trouvent confrontés à une nouvelle épreuve imaginée par le Wicked. Ils doivent traverser la Terre Brûlée, la zone la plus dévastée, pour atteindre un refuge sans doute paradisiaque. Mais l'atteindront-ils à temps malgré tous les obstacles qui se dressent sur leur route ? "

Bref, RDV dans les salles le 14 octobre prochain donc...





John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.