Critiques

[CRITIQUE] : Love Wedding Repeat


Réalisateur : Dean Craig
Acteurs : Sam Claflin, Olivia Munn, Eleanor Tomlinson, Aisling Bea, Freida Pinto,...
Distributeur : Netflix France
Budget : -
Genre : Romance, Comédie.
Nationalité : Britannique, Italien.
Durée : 1h40min

Synopsis :
Jack jongle entre son devoir fraternel afin d'assurer à sa sœur, Hayley, le mariage de ses rêves et son désir de retrouver, Dina, la femme dont il est amoureux et qu'il a perdu il y a deux ans. Le destin va lui donner un coup de main...




Critique :


Tel un Matthew McConaughey du pauvre, Sam Claflin, à défaut de se rendre indispensable dans les autres genres, continue donc à creuser le sillon de la comédie romantique plus ou moins bien charpentée, même sur Netflix.
Et à une heure ou tout rassemblement de masse et où les événements sociaux ne sont pas autorisés, difficile de ne pas ressentir une pointe de nostalgie mais surtout une envie folle de côtoyer le monde réel à la vision de Love Wedding Repeat, romcom savoureusement british sur le thème éculé du mariage (mais aussi remake plus ou moins fidèle du Plan de Table de Christelle Raynal), mais dont la simplicité - comprendre manque d'originalité -, est presque une force en ces temps de disette affective et de rencontres en tout genre (c'est fou comment notre cinéphilie voit sa tolérance volontairement régresser face à un ennemi invisible...).
Terrain propice au conflit massif (plus il y a de monde dans la mêlée, plus l'air est électrique et... plus c'est bon pour le spectateur), le mariage qui nous est conté dans la péloche de Dean Craig est presque un beau cas d'école, au réalisme plutôt convaincant.
Frangin exemplaire, Jack veut tout faire pour rendre le mariage de sa soeur, J'ai eu, aussi idyllique que le laisse supposer son cadre romain.

Copyright Netflix / Riccardo Ghilardi

Du coup, il encaisse lui-même le lourd fardeau de gérer toutes les petites contrariétés/inquiétudes de la cérémonie - tout le monde à sa petite galère à poser sur la table -, tout en devant jongler avec les siennes : côtoyer son ex, Amanda (Freida Pinto, à tomber), avec qui il ne s'entend absolument pas, mais aussi son crush ultime, Dina (Olivia Munn, à tomber bis), à qui il n'a pas avoué ses sentiments trois ans plus tôt - aussi à Rome, doux hasard -, et qui est elle aussi célibataire...
Rythmé à la truelle et souffrant de douloureuses baisses de rythmes malgré un concept malin - une boucle temporelle -, jamais vraiment original mais suffisamment drôle pour faire l'affaire, totalement porté sur les larges épaules de Claflin (et sa capacité à porter l'âme de l'histoire, et rendre crédible la fatigue de son personnage à vouloir tout résoudre, même ses désirs affectifs) et un script qui a le bon goût d'offrir un temps d'évolution suffisant à chaque personnage pour exister (à défaut d'une vraie tension pourtant essentiel, mais au moins tous les comédiens ont un plaisir non feint à tourner ensemble); Love Wedding Repeat n'en reste pas moins une comédie romantique divertissante, peut-être pas l'évasion parfaite, mais il vous aère l'esprit juste ce qu'il faut pendant une grosse heure trente; à tel point qu'il mériterait même son petit rewatch à l'occasion.
Et c'est tout ce qu'on lui demande.


Jonathan Chevrier  





John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.