C'était dans ta TV

[C’ÉTAIT DANS TA TV] : #9. Los Angeles HEAT

Copyright PM Entertainment Group Inc.

Avant de devenir des cinéphiles plus ou moins en puissance, nous avons tous été biberonnés par nos chères télévisions, de loin les baby-sitter les plus fidèles que nous ayons connus (merci maman, merci papa).
Des dessins animés gentiment débiles aux mangas violents (... dixit Ségolène Royal), des teens shows cucul la praline aux dramas passionnants, en passant par les sitcoms hilarants ou encore les mini-séries occasionnelles, la Fucking Team reviendra sur tout ce qui a fait la télé pour elle, puisera dans sa nostalgie et ses souvenirs, et dégainera sa plume aussi vite que sa télécommande.
Prêts ? Zappez !!!



#9. Los Angeles Heat / L.A. Heat (1996-1999)


A Los Angeles, crimes, vols, trafics en tout genre sont commis et pour arrêter les coupables la police envoie deux de ses meilleurs éléments, les inspecteurs Chase McDonald et August Brooks.
Rappelez-vous des samedis après-midis sur M6. On attendait avec impatience la détonation du générique et durant 40 minutes on voyait s’enchaîner des explosions et des gunfights à ne plus en finir.

P.M ENTERTAINMENT, les rois des petits budgets

Nous sommes en 1996 et la firme P.M Entertainment domine le marché de la vidéo grâce à leurs productions nanardesques mais jouissives. Fondée par Joseph Merhi et Richard Pepin en 1989, cette boîte de production mettait des billets dans des téléfilms à petits budgets dans lesquels on pouvait retrouver des stars de secondes zones de l’époque telles que Lorenzo Lamas et Kathleen Kimmont (C.I.A NOM DE CODE ALEXA), Gary Daniels (First Power), Martin Kove (To Be The Best), Corey Feldman (Classe Combat) ou encore Don «  The Dragon » Wilson (Cyber Tracker).
La firme a produit une quantité de films entre 1989 et 2000 diffusés pour la plupart dans l’émission de TV « Hollywood Night », qui a fait les beaux soirs de la NBC aux USA et de TF1 en France, entre 1993 et 2000 pour cette dernière.
Toutefois, voyant une ouverture dans le monde de la série TV se profiler, la firme a décidé de s’y glisser. Et en 1996 la production de Los Angeles HEAT a débuté. 

Copyright PM Entertainment Group Inc.

Une première adaptation de l’Arme Fatale en série TV

Alors pourquoi Los Angeles HEAT ? Parce que c’est un clin d’œil à leur première production sortie en DTV en 1989 qui portait le même nom. Et qu’est-ce que ça raconte ? Dans la tradition des buddy movies, cette série met en scène, à l'instar de la saga L'Arme fatale, deux supers flics que tout sépare mais qui vont s’entendre de plus en plus au fil des épisodes. Ils enquêtent sur différentes affaires criminelles qui se déroulent à Los Angeles.

Des difficultés budgétaires : Les étapes pour faire des économies

Malheureusement, Joseph Merhi et Richard Pepin se sont vites rendus compte que produire une série TV est différent que de produire un film et vont être confrontés à quelques problématiques. Tout d’abord, toutes les Networks américaines ont refusé de financer le show et le coût d’un épisode revient presque autant qu’à la production d’un de leurs films.
Dans un premier temps, pour vendre la série  à l’international, les producteurs ont choisi un casting ayant une certaine popularité dans le domaine du petit écran. C’est pour cela que Wolf Larson qui a connu un succès avec la série TV Tarzan et Steven Williams qui a joué le Capitaine Fuller dans 21 Jump Street et Monsieur X dans X-Files, ont été désignés pour interpréter les héros de Los Angeles Heat. D’ailleurs pour la petite histoire, ils n’ont pas passé de casting, ils ont été appelés, on leur a donné un scénario, ils ont signé le contrat et débuté le tournage dans la foulée.
De plus, la playmate mondialement connue Renée Tenison a rejoint le casting et aura un rôle peu plus important au fil des épisodes.
Dans un second temps, afin de rendre la série spectaculaire tout en faisant des économies, ils vont réutiliser des séquences d’action de leurs précédentes productions. C’est pour cela que toutes les explosions de la scène d’introduction du premier épisode sont tout simplement extraites du film Hologram Man de Richard Pepin. 
Copyright PM Entertainment Group Inc.


Dans un troisième temps, au cours des deux saisons, ils vont souvent utiliser les mêmes plans de coupes, ce qui va créer quelques faux raccords très visibles. De plus, chaque épisode était tourné en cinq jours et chaque technicien faisaient plusieurs métiers sur le plateau. Ainsi, Cole Mckay, coordinateur des cascades lors de la seconde saison était aussi réalisateur de la seconde équipe et il réalisait parfois des épisodes.
Et enfin, les acteurs principaux ont été obligés de faire leurs propres cascades mais souvent sans préparation. Ils ont failli mourir plusieurs fois, d’ailleurs un cascadeur est décédé au cours du tournage suite à une chute mortelle.
Dans de nombreuses interviews, Steven Williams a avoué avoir beaucoup souffert lors des tournages. Les deux acteurs tournaient 16 heures par jour durant lesquelles ils courraient, sautaient, se jetaient et effectuaient des cascades très dangereuses. Steven Williams a d’ailleurs failli mourir lors d’une cascade en voiture. Désormais, il avoue avoir des problèmes au niveau des articulations et de la colonne vertébrale.
P.M ENTERTAINMENT, une grande famille

Joseph Merhi et Richard Pepin se sont entourés de leurs techniciens pour réaliser cette série. Ainsi, on retrouve des noms comme Louis Febre (C.I.A NOM DE CODE ALEXA) à la musique, Richard Munchkin (Pari Mortel) et Cole Mckay (Cyber Tracker 2) à la réalisation et à la coordination des cascades. C’est aussi pour cela que la série se rapproche énormément de leurs films.


Copyright PM Entertainment Group Inc.

La conquête de l’Europe

La série composée de 48 épisodes fût l’une des séries les plus spectaculaires des années 90 avec ses séquences d’action impressionnantes. De plus, lors de sa diffusion beaucoup de journalistes l’ont reconnue comme une copie efficace de la saga l’Arme Fatale.
Diffusée en Europe à compter 1997, la série a remporté un fort succès. Elle a même détrôné Alerte à Malibu au cours de la saison 2, et est devenue la série la plus regardée en Allemagne. Malheureusement, la série n’a pas obtenu le même succès aux USA en 1999, et étant proche de la banqueroute, P.M Entertainment a annulé la série après la deuxième saison.

Une possible saison 3

Dans les années 2000, une saison 3 était en discussion mais n’a jamais abouti et c’est bien dommage. La série n’aura pas eu de véritable dernier épisode la firme fermera ses portes l’année d’après.


Jason

Jason

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.