Critiques

[CRITIQUE] : Shaun Le Mouton Le Film : La Ferme contre-Attaque


Réalisateurs : Will Betcher et Richard Phelan
Acteurs : avec les voix de Justin Fletcher, John B. Sparks, Amalia Vitale,...
Distributeur : StudioCanal
Budget : -
Genre : Animation, Famille, Comédie.
Nationalité : Britannique.
Durée : 1h30min.

Synopsis :
Objectif Laine !
Shaun Le Mouton revient dans une aventure intergalactique. Un vaisseau spatial s’est écrasé près de la ferme de Shaun. A son bord, une adorable et malicieuse petite créature, prénommée LU-LA.
Avec ses pouvoirs surnaturels, son goût pour l'aventure, et ses rots venus d'un autre monde, elle est immédiatement adoptée par le troupeau. Mais lorsqu’une sombre organisation gouvernementale se lance à sa poursuite, bien décidée à capturer la petite alien, la ferme contre-attaque ! Shaun et le troupeau vont tout faire pour aider LU-LA à rentrer chez elle.
Accrochez vos ceintures et préparez-vous pour une épopée…à se tondre de rire !



Critique :


A l'instar des précieux studios Ghibli ou des petits nouveau - tout du moins, moins âgé - tout aussi géniaux Laïka, toutes les péloches estampillées Aardman incarnent de jolies récréations dans le milieu du cinéma d'animation dominés - pas toujours à raison - par les grosses productions de chez Disney, Dreamworks ou encore Sony Pictures.
Des histoires fantastiques muées par un amour inconditionnel pour la stop motion et un déballage technique on ne peut plus impressionnant, où quand un vrai savoir-faire artisanal fusionne avec le septième art pour former un langage visuelle furieusement atypique, mais surtout viscéralement émouvant dans sa sincérité jamais feinte.
Cinq ans après l'excellent Shaun le Mouton premier du nom, mais surtout une bonne pige et demie après la petite catastrophe Cro-Man, les voilà qu'ils débarquent de nouveau dans nos salles obscures avec le second opus des aventures tout en laine, du plus célèbre des moutons.
Dite suite qui capitalisait aussi bien les attentes que les craintes des fans du show, tant le pari tenté par Will Betcher et Richard Phelan (qui succèdent à Richard Starzak et Mark Burton), de vouloir jouer la carte de la sequelle sur un petit miracle d'animation, était des plus casse-gueule.

Exit la grande ville, cette fois on reste bel et bien dans la campagne profonde anglaise, avec l'arrivée impromptue mais potentiellement délirante, des petits hommes verts venant troubler le quotidien paisible et plein de facéties, de Shaun et son troupeau.



Toujours partant pour accumuler les bêtises toutes plus folles et débiles les unes que les autres, le mouton va aider l'innocente extraterrestre, prénommée Lu-La, à retrouver les siens et à échapper à une sombre agence gouvernementale lancée à sa poursuite...
Visuellement imposant, d'une animation inspirée et remarquable, férocement burlesque et tenant incroyablement bien la longueur sur près d'une heure trente menée tambour battant, Shaun Le Mouton Le Film : La Ferme contre-Attaque (très long titre) est une merveilleuse réussite qui conserve toute la fraicheur du format court - ce qui était déjà le cas de l'excellent premier opus - et maintient l'intérêt du spectateur de tout son long, non sans une certaine ingéniosité et un humour aussi fin et pertinent que franchement communicatif.
Allant constamment à l’essentiel, judicieusement dénué de tout dialogue pour privilégier un savoureux comique de situation au timing impeccable (à la différence de leurs derniers longs, Cro-Man en tête) et dépaysant les habitudes du show en prenant les traits d'une rocambolesque virée intergalactique, le film est une accumulation de gags non-stop qui s’inscrit dans la parfaite continuité de la culte série télévisée.
Faussement simpliste et intelligemment construit (et loin de n'être qu'une simple succession de scénettes comiques aux citations faciles), le film permet au duo Betcher/Phelan de concocter un hommage impertinent, subtil et plein d'amour aux références majeurs du genre SF, avec une révérence appuyée aux deux figures tutélaires que son George Méliès (tout le cinéma d'Aardman est un hommage constant et passionné à son cinéma) et Steven Spielberg (les citations à E.T. et Rencontre du Troisième Type sont nombreuses).



Maîtrisé, loufoque, réjouissant et artistiquement grandiose même si un poil trop prévisible et sans grande surprise (à tous les niveaux, on est sur de la machine bien calibrée), Shaun Le Mouton Le Film : La Ferme contre-Attaque est un merveilleux conte pour enfants - mais pas que - aussi tendre qu'incroyablement drôle et burlesque, un pur moment de délicatesse et d'humanité pour tous les amoureux de la stop-motion et de beau cinéma familial.
Shaun qui peut, la concurrence animée est prévenue (que ce soit le yéti de Dreamworks ou la reine des neiges de Disney), la star de cet automne est tout de laine vêtu et nous vient bel et bien d'Angleterre...


Jonathan Chevrier


John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.