Bond 25

Bond 25 : Cary Fukunaga remplace Danny Boyle à la réalisation !


Un choix étonnant (personne ne l'a vu venir), mais qui peut s'avérer franchement intéressant, si le bonhomme a entièrement - ou un minimum - les mains libres...


On bavait d'avance à l'idée de voir ce que le brillant papa de Trainspotting, allait bien pouvoir faire des aventures du célèbre 007, une ultime fois campé par le charismatique Daniel Craig, surtout que le casting accumulait des rumeurs plutôt alléchantes quant au potentiel vilain majeur du métrage (Mark Strong et Helena Bonham Carter sur les rangs).

Toutes les étoiles étaient alignées jusqu'à il y a une petite vingtaine de jours donc, et le tweet du compte officiel de la franchise, qui a annoncé qu'à la suite de différences artistiques (des différents avec Daniel Craig concernant le casting surtout), Danny Boyle quittait finalement le projet, alors que le tournage était (presque) imminent, pour coller à une sortie mondiale prévue pour novembre 2019 (aux États-Unis le 8 novembre 2019, au Royaume-Uni le 25 octobre 2019), date qui pourrait pourtant changer incessamment sous peu... ou pas.



" Michael G. Wilson, Barbara Broccoli et Daniel Craig ont annoncé aujourd'hui qu'en raison de différences créatives, Danny Boyle avait décidé de ne plus diriger Bond 25 "

Un immense couac donc, qui allait pousser la production à trouver illico un remplaçant au bonhomme, e tsi l'on a un temps parlé de David Mackenzie, Jean-Marc Vallée (!), Bart Layton, Edgar Wright ou encore Yann Demange, ce sera in fine le talentueux Cary Fukunaga qui sera bien en charge de la nouvelle aventure sur grand écran de 007.
C'est le compte Twitter officiel de la production qui a vendu la mèche dans la matinée, annonçant également dans la foulée, un report conséquent - et logique - de la production, puisque le film devrait in fine débuter son tournage d'ici l'année prochaine (le 4 mars prochain au sein des mythiques studios Pinewood), pour coller à une sortie en salles non plus en octobre/novembre 2019, mais bien en le 14 février 2020.




Reste à savoir maintenant si, à la différence de Boyle, la vision de Fukunaga, qui devra coincider avec un script signé par les habitués de la saga, Neil Purvis et David Wade, sera validé par une major sensiblement exigeante, surtout que le bonhomme avait déjà été ejecté du remake de It - échoué plus tard à Andres Muschietti -, puisque sa vision avait été jugé trop sombre et violente par la Warner...



John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.