Critiques

[CRITIQUE] : Lady Bird


Réalisateur : Greta Gerwig
Acteurs : Saoirse Ronan, Mark Metcalf, Lucas Hedges, Tracy Letts, Thimothée Chalamet,...
Distributeur : Universal Pictures International France
Budget : -
 
Genre : Comédie Dramatique.
Nationalité : Américain.
Durée : 1h49min.


Synopsis :
Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird a perdu son emploi. 



Critique :


Il y a ce petit côté excitant et intriguant à l'idée de voir la sublime Greta Gerwig passer pleinement pour la première fois derrière la caméra (elle a co-réalisé Nights and Week-ends avec Joe Swanberg), tant on se demande bien si la comédienne, muse attitrée de Noam Baumbach, allait suivre les mêmes pas glorieux que son compagnon où si elle allait suivre sa propre voie, calquée sur sa personnalité craquante, drôle et un poil décalée dans le septième ricain.



Aimant les défis costauds sur le papier, elle s'attaque ni plus ni moins qu'au teen movies initiatiques avec Lady Bird, vrai film d'émancipation férocement méta sur une adolescente atypique et au carrière bien trempée, désireuse de quitter son Sacramento natal pour New-York; tout en étant à peu près en conflit avec tout son entourage - sa mère aimante et autoritaire en tête - mais aussi avec elle-même.
Portrait sincère, dénué de tout cliché et ancré dans une réalité poignante, se penchant avec drôlerie et sensibilité sur la complexité des rapports familiaux autant que sur la difficulté du passage à la vie adulte et les affres de l'adolescence (notamment les désilusions sentimentales), Lady Bird, d'un charme envoûtant même s'il arpente des chemins mille fois exploités dans le cinéma indé US, est une petite bulle de légèreté miraculeuse presque hors du temps (le film se déroule en 2002, mais pourrait très bien se passer à une autre époque), qui transpire de tous ses pores la personnalité si savoureuse de sa réalisatrice.


Vraie oeuvre miroir pertinante, jonglant avec malice aussi bien entre les émotions qu'avec les mots (les dialogues sont incisifs et merveilleux), magnifiée par des personnages finement croqués et un casting vedette totalement voué à sa cause (Saoirse Ronan et Laurie Metcalf sont formidable), le premier long de la wannabe cinéaste est un coming of age movie certes classique dans son respect des codes du genre, mais il est porté par une énergie et d'une fougue tellement enthousiasmante, qu'il en devient instinctivement merveilleux.
Lady Bird ou un premier film doux et lunaire aux thèmes universels, comme on aimerait franchement en voir plus souvent.


Jonathan Chevrier



John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.