Chroniques

[FUCKING SÉRIES] : The Walking Dead, saison 8 : La guerre est en marche


(Critique - avec spoilers - du season premiere de la saison 8)



Au fil des saisons, et plus encore pour les deux dernières en date, les fans de la série phare made in AMC ont développé un phénomène d'attirance/répulsion à l'égard des aventures de Rick et sa bande.
Mais si la saison 6 avait encore ses bons côtés (notamment un ultime épisode dantesque, quoi qu'en disent certains, il est plus difficile en revanche de sauver des limbes de l'ennui une saison 7 en dents de scie affreusement décevante, à peine sublimé par l'abatage terrifiant et charismatique d'un Jeffrey Dean Morgan fait pour camper Negan.
Sans trop d'espoir à son sujet, malgré un season final mitigé mais plein de promesse (le tant attendu fight vs Negan), la saison 8 débarque donc sur nos ondes à quelques jours du gros rdv série du moment - Stranger Things 2 -, prête à nous surprendre où pire, signer officiellement le déclin du jadis show number one du cable US.
Enfin dans le vif de l'action en prenant la gerre entre les sauveurs et la rébellion (Alexandria, La Colline et le Royaume), le season premiere - mais également 100ème épisode du show - envoie sacrément du pâté et fini de complètement achever le comeback du Rick conquérant, éteint la saison passée mais enfin prêt à assumer son rôle de leader absolu (qu'il semble accepter avec une certaine jubilation, même s'il le fait" pour tout le monde "), de l'homme fort gorgé de colère qui renversera la dictature de son frère ennemi.


Episode fort (quand Rick prend la parole, on a des frissons), tendu à l'extrême et clairement passé sous le signe de la vengeance avec une attaque frontale du Sanctuaire (mais un brin stérile, ça tire partout sans toucher qui que ce soit), lançant subtilement quelques pistes (flashforward ? Avec un Rick du futur prouvant que la guerre a été gagnée, et un autre bond dans le temps, avec un Rick priant devant deux tombes) tout en faisant revenir de manière spectaculaire les zombies (le show les mettait furieusement de côté); la saison 8 démarre sous les meilleurs auspices et laisse vraiment présager une suite enthousiasmante (comment Negan ne peut-il pas riposter de manière fracassante).
Le plan de Rick est franchement malin (personne n'est blessé, et les sauveurs sont vraiment pris de court), Negan n'a jamais été autant acculé et il nous est impossible de ne pas imaginer Rick - ou même Maggie, Morgan et Daryl - ne pas laisser exploser leur haine au moment de l'affrontement final (pour Glenn, Abraham ou même Gabriel, qui ne devrait pas faire long feu).On restera prudent, car les season premiere sont toujours fracassant chez The Walking Dead, mais tout de même, vu la tension ambiante, il semble logique que le show aille crescendo dans la violence et le jouissif.
Et si la série revenait enfin d'entre les morts ? C'est tout ce qu'on lui souhaite...


Jonathan Chevrier



John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.