Matrix

Matrix : La Warner développerait un nouvel opus à la franchise !


Ou quand la major veut nous enfiler la pilule bleu façon gros suppositoire dans le rectum...



Alors que l'on enquiquinait encore il y a peu, ce bon vieux Keanu Reeves en pleine promotion du burné John Wick 2, sur l'idée d'une potentielle suite à la trilogie Matrix; voilà qu'aujourd'hui, le Hollywood Reporter annonce que la Warner envisagerait bel et bien un retour dans la Matrice dans un futur plus ou moins proche, peut-être sans la présence de l'éternel interprète de Neo.

Et encore moins celles de Morpheus (Laurence Fishburne) et Trinity (Carie-Anne Moss), puisque la major viserait ni plus ni moins qu'à produire soit une suite directe, soit un reboot pur et simple de la saga !
Un nouvel opus sous forme de passage de flambeau, qui verrait à terme, Keanu laissé les rênes du destin de Zion et de la Matrice entre les mains de Michael B. Jordan (!), rattaché à la Warner avec la franchise Creed (et prochainement intégré au MCU via Black Panther de Ryan Coogler), et qui semble donc prendre plus de galons que prévu dans la chaine alimentaire Hollywoodienne.

Pire, le THR va plus loin en annonçant que le projet ne se ferait même pas sous la houlette des Wachowski, remplacé au pied levé par Zak Penn au scénario (X-Men 2 et Avengers) !
Sans doute la goute de pisse de trop qui fait déborder la cuvette du mauvais gout, tant l'univers de Matrix appartient aux (désormais) deux soeurettes, et que voir la mythologie retouchée par un tiers relève littéralement de l'hérésie.
En même temps, quand on sait que la major a pris pour habitude de décliner en masse ses franchises fortes (Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux, Rocky...), l'idée que Matrix revienne sur le devant de la scène dans un futur plus ou moins éloigné, était plus que prévisible...


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.