Critiques

[CRITIQUE] : Miss Sloane


Réalisateur : John Madden
Acteurs : Jessica Chastain, Mark Strong, Gugu Mbatha-Raw, John Litghow, Alison Pill, Sam Waterston,...
Distributeur : EuropaCorp Distribution
Budget : -
Genre : Drame, Thriller.
Nationalité : Américain, Français.
Durée : 2h12min.

Synopsis :
Elizabeth Sloane est une femme d’influence brillante et sans scrupules qui opère dans les coulisses de Washington. Face au plus grand défi de sa carrière, elle va redoubler de manigances et manipulations pour atteindre une victoire qui pourrait s’avérer éclatante. Mais les méthodes dont elle use pour parvenir à ses fins menacent à la fois sa carrière et ses proches. Miss Sloane pourrait bien avoir enfin trouvé un adversaire à sa taille.



Critique :



Qu'on se le dise, depuis quelques années, une pluie de jeunes actrices aussi belles que talentueuses semblent définitivement parées pour prendre la relève des toujours aussi inestimables Julianne Moore, Kate Winslet, Cate Blanchett et - surtout - Meryl Streep; et ceux, même si celles-ci n'ont décemment pas fini de nous éblouir.
À l'instar de Jennifer Lawrence ou encore Alicia Vikander, Jessica Chastain aura profité du virage des années 2010 pour mieux affirmer son statut de comédienne incontournable.



Si on lui pardonne - tout comme à Emily Blunt - la sortie de route Le Chasseur et la Reine des Glaces, l'actrice nommée aux Oscars pour Zero Dark Thirty, nous revient en ces dernières heures d'hiver avec un projet bien plus appétissant : Miss Sloane signé John Madden (L'Affaire Rachel Singer déjà avec Chastain).
Basé sur un script de Jonathan Perera (présent sur la fameuse Blacklist Hollywoodienne), la péloche s'attache à conter l'histoire d'Elizabeth Sloane, considérée comme la meilleure lobbyiste de Washington D.C., et qui décide de s'attaquer au lobby des armes à feu américain; avant de découvrir qu'il est aussi impitoyable qu'elle ne l'est elle-même.
Prenant pour toile de fond, à l'instar de The Big Short, le sujet pas forcément passionnant sur le papier, du monde tortueux et malsain des sociétés de lobbying, John Madden fait de son nouvel essai, un thriller haletant et sombre sous couvert d'un portrait captivant et terrifiant d'une héroïne antipathique - mais avec des principes -; symbole dominant et énigmatique d'un monde aussi mystérieux qu'il est insaisissable pour les non-initiés.


Exigeant, à la fois critique désabusée de l'Amerique capitaliste et triomphante (tout en remettant une couche sur la question brulante de la réglementation des armes à feu outre-Atlantique), et thriller/drame politique coup de poing savoureusement bavard et inconfortable, le film vaut avant tout et surtout pour l'interprétation incroyable de sa vedette titre, Chastain, plus belle - et effrayante - que jamais (dans une version plus féroce de sa Maya dans Zero Dark Thirty), est impériale dans la peau glaciale et autoritaire d'Elizabeth Sloane, et domine d'une main de fer un casting de seconds couteaux impliqués (Gugu Mbatha-Raw et John Lithgow en tête).

Cohérent et passionnant de bout en bout, Miss Sloane est un brillant moment de cinéma, engagé et rageur, qui aurait décemment mérité sa place dans la course aux statuettes dorées cette année - surtout en ce qui concerne Jessica Chastain.

 


Jonathan Chevrier





John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.