Meg

Rainn Wilson rejoint le casting du shark movie Meg


Il aidera le Stat' à botter le cul d'un requin préhistorique, rien que ça !


Alors qu'il clôt actuellement le tournage de l'attendu - et le mot est faible - Fast and Furious 8 (qui lui permettra de retrouver le réalisateur F. Gary Gray et Charlize Theron près de quinze ans après Braquage à L'Italienne), le génial Jason Statham nous reviendra dans un projet d'action encore plus bandant et mordant en 2017.

En effet, le bonhomme sera la vedette du film d'horreur Meg, un projet qui traine dans les tiroirs depuis près de 20 ans, et qui est passé entre les mains de Jan De Bont (Speed et sa suite, Twister) et Eli Roth avant de tout récemment échouer à Jon Turtletaub.

Wannabe Jaws en puissance, Meg est l'adaptation du roman éponyme de Steve Alten, qui compte l'histoire d'un mégalodon préhistorique qui a massacré une équipe de plongeurs dont le seul survivant, Jonas Taylor, reste hanté par l'expérience.
Replongeant pour sauver un couple de scientifiques menacé par le monstre, il va devoir de nouveau faire face à la bestiole qui est bien décidé à bouffer tout ce qu'elle peut sur son passage...

Statham contre un requin préhistorique dans une série B bien énervé et sanglante, avouons qu'il en faut beaucoup moins que ça pour que l'on bande comme des cochons...

Bonne nouvelle, après les récentes arrivées de Jessica McNamee et Bingbing Fan et Ruby Rose, le site Deadline annonce l'arrivée aujourd'hui de Rainn Wilson.
Le comédien, connu pour ses rôles dans The Office US et le super-héroïque Super de James Gunn, campera un milliardaire, Jack Morris, l'homme à l'origine de l'expédition scientifique que mettra à mal le méchant mega shark.


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.