American Nightmare 3

Nouvelle bande annonce VF pour American Nightmare 3 : Élections


Un troisième opus toujours mené par le sympathique Frank Grillo...


Bien plus couillu et maitrisé que le premier opus, American Nightmare - Anarchy (notre critique ici) nous réconciliait avec la (trop sage) franchise tout en offrant, de manière mesuré, un joli hommage au cinéma engagé de l'immense John Carpenter (la maestria et le brio en moins, certes).

Joli succès à l'international - 110M$ - surtout aux vues de son tout petit budget (à peine 9M$), le film appelait définitivement une suite, Jason Blum son producteur, en bon business man Hollywoodien, ne jurant justement que par les franchises depuis son pari - incompréhensiblement - gagnant Paranormal Activity.



Déjà prévu dans les salles pour juillet 2016, The Purge 3 : Election Year aka American Nightmare 3 verra le retour de l'excellent Frank Grillo, dans la peau de son personnage Leo présent dans Anarchy (un homme sombre et énigmatique, brigadier de police, est hanté par la disparition de son fils), mais également celui (logique) de James DeMonaco à la réalisation.
Également au casting, nous retrouverons Elizabeth Mitchell, Edwyn Hodge et Kyle Secor.

" Cela fait deux ans que Leo Barnes s’est empêché de commettre l’irréparable lors d’une soirée de Purge. A présent chef de la sécurité de la Sénatrice Charlie Roan, sa mission est de la protéger lors de la campagne présidentielle et survivre au rituel annuel qui vise les plus pauvres. Mais quand une trahison les pousse dans les rues de DC la nuit de la nouvelle purge, ils doivent tenter de rester en vie jusqu’à l’aube… ou ils seront tous les deux sacrifiés pour leurs péchés contre l’État. "

Rdv dans les salles cet été donc...


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.