FOX

Encore du nouveau pour le remake de New-York 1997 !


Soit un remake qu'on ne veut pas du tout, mais qu'il va falloir digérer façon suppositoire comme d'habitude...


On le sait, le film culte - et le mot est faible - de John Carpenter va vraisemblablement avoir droit à son lifting Hollywoodien façon remake, le tout pouvant prendre la forme d'une trilogie, si succès il y avait bien entendu.
Le soucis (enfin, on se comprend), c'est que tout le monde se passe la chose comme une patate chaude.

En effet alors que le projet était encore produit, il y a peu, par Studio Canal et Joel " je produisais des purs films, mais ça c'était avant " Silver, la chose semble finalement être en les mains de la Fox si on en suit le site Deadline ce weekend.
Pire, la major aurait même officialisé la collaboration de l'inestimable John Carpenter, qui supervisera le tout et aura même une " influence créative " importante.
Qu'est-ce que le bonhomme ne ferait pas pour payer ses impôts...

Reste plus qu'à savoir si le projet sous la directive de la major, conservera la même direction que celle voulue par Silver et Studio Canal.
" J'ai toujours aimé le personnage de Snake Plissken . C'est un personnage intéressant, qui mériterait d'avoir sa propre saga. On a de quoi développer au moins une trilogie. Vous connaissez Arkham City ? Le jeu où on découvre comment une partie de Gotham s'est transformée en prison à ciel ouvert ? Dans New York 1997, personne n'explique comment la ville a pu être autant transformée. Donc l'idée, ce serait de raconter ça, de détailler la manière dont Snake est devenu un héros, puis comment il a été déchu. Et un peu plus tard, on reviendrait sur l'enlèvement de la fille du président et sur ce qu'on voit dans le premier film : comment Plissken est envoyé dans la prison pour la sauver. Après cette histoire, il y a eu une suite, Los Angeles 2013, mais j'aimerais trouver un moyen pour que la nouvelle trilogie se déroule à New York. Ce n'est que le début, là ce ne sont que les grandes lignes." Joel Silver

En aout dernier, outre l'annonce de la prod hésitant entre trois noms bien différents des uns des autres pour camper Plissken - Charlie Hunnam (favori de la production), Jon Bernthal et Matt Stevens (Downtown Abbey) -, Silver assurait que ce " thriller gun & run " devrait même offrir des flashbacks sur le passé traumatisant du héros, façon Rambo dans First Blood.

Pas de quoi nous faire bander mais force est d'admettre que cette idée est loin d'être conne pour le coup...
Pour rappel, voici le pitch original de l'un des chef d’œuvre de papy Carpenter :

En 1997, Manhattan est devenu une immense île-prison ou trois millions de détenus sont organisés en bandes rivales. A la suite d'un attentat, l'avion du Président des Etats-Unis se crashe dans le pénitencier. Le chargé de sécurité Bob Hauk décide d'envoyer un prisonnier pour le récupérer. Ce détenu s'appelle Snake Plissken.
Lâché à l'intérieur, il doit se frayer un chemin en évitant les loubards et les cannibales qui peuplent Manhattan. Snake n'a que quelques heures pour récupérer le président, éviter un incident diplomatique catastrophique et surtout... désamorcer les mini-bombes qu'on lui a implantées dans le corps à son insu. 

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.