Damien Chazelle

Emma Watson et Miles Teller en vedette de la comédie musicale La La Land de Damien Chazelle ?


Soit deux de nos chouchous du moment, dont le second à déjà tourné dans le dernier film du bonhomme, Whiplash.


Alors que son second long métrage - que l'on attend avec une méchante impatience en salles -, Whiplash, à fait une jolie impression aussi bien à Sundance que tout récemment sur la Croisette, Damien Chazelle se projette déjà sur son prochain projet, La La Land, qui sera lui aussi, a forte teneur musical puisqu'il sera justement, une comédie musicale.

Et une comédie musicale hautement ambitieuse si on en suit le site The Wrap aujourd'hui,  puisque pour mettre en image l'histoire d'amour entre « Mia, wannabe actrice solitaire et Sebastian, charismatique pianiste de jazz », deux rêveurs qui vont découvrir qu’allier amour et carrière n’est pas chose aisée à Los Angeles, le réalisateur convoiterait ni plus ni moins que les précieux Emma Watson et Miles Teller (déjà héros de Whiplash).
Mieux, ils seraient déjà en négociations avec la production.

« J’aimerais faire un musical contemporain sur Los Angeles, débutant sur la ville que nous connaissons tous puis dérivant ensuite sur une vision plus romantique – où L.A. serait une métropole digne des rêves qu’elle inspire. J’aimerais faire un musical sur la façon dont les pulsations de L.A. poussent ses habitants dans leurs retranchements émotionnels – qu’il s’agisse d’espoir, de désespoir ou d’amour. Imaginez une sorte de lente progression vers la folie, un peu comme Le Lauréat ou Boogie Nights. Dans La La Land, la ville pousse ses habitants vers… la chanson. Les personnages de ce film tentent de réussir. Une des choses que les films sur les acteurs ou les musiciens cherchant le succès à L.A. oublient souvent est la poésie de leur combat : ce sont des cols bleus travaillant d’arrache pied pour y arriver. Mon but est de confronter leur désir ardent et leurs ambitions au genre qu’est le musical. Après tout, le musical est une oscillation constante entre la réalité et la fantaisie. Les héros de ce film, en raison de leurs rêves, sont constamment sur cette bascule. En son cœur, c’est un film sur des artistes amoureux – et sur ce que cela signifie d’être un artiste amoureux dans une ville aussi compétitive. Comment jongler entre le besoin de trouver le succès artistique et le besoin de partager sa vie avec autrui ? Et comment le faire dans une ville où chaque affiche, chaque coin de rue, chaque enseigne vous rappelle que la gloire est à portée de main ? L.A. est une usine à rêves et pour moi, il y a un romantisme à se pâmer dans cette idée : songez à toutes ces chansons qui ne seront jamais chantées, à toutes ces idées non abouties qui flottent dans l’air. J’espère capturer l’esprit de cette ville que je considère comme ma maison aujourd’hui et faire un film qui soit à la fois classique et animé d’une certaine urgence. »

Bref, autant dire qu'avec un tel casting et une telle ambition, La La Land fait déjà partie de nos plus grosses attentes des mois/années à venir.

En attendant, Whiplash débarquera dans les salles obscures le 24 décembre prochain.


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.