Bandes Annonces

Vidéos featurettes vostfr pour Les Gardiens de la Galaxie !


Indiscutablement, l'un de nos gros rdv de l'été ciné 2014...


Inutile de dire que ses premières images se sont salement fait attendre par les cinéphiles, tant le projet de space opera made in Marvel, allèche son monde depuis plus d'un an maintenant.
Et Marvel, bien consciente de l'enjeu colossale du projet, aura été bien maline sur ce coup, en balançant un premier trailer tellement jouissif que s'en est indécent...

Humour con, univers foutrement riche et surtout une direction artistique qui semble maitrisée à la perfection, voilà bien une surprise que l'on attendait pas aussi imposante.
On mettrait bien déjà notre main à couper que la major a pleinement réussi son pari...


Décrit comme une « épopée épique et blindée d’action », Les Gardiens de la Galaxie « étend le Marvel Cinematic Universe jusqu’au cosmos, où l’aventurier Peter Quill devient la cible d’une chasse à l’homme sans répit après avoir dérobé une sphère convoitée par Ronan, un puissant vilain dont les ambitions menacent l’univers. Pour échapper à Ronan, Quill doit entamer une trêve avec un quatuor de misfits – Rocket, un raton laveur armé –, Groot – un arbre humanoïde –, l’énigmatique et fatale Gamora et Drax le Destroyer, mu par la vengeance. Mais quand Peter découvre le vrai pouvoir de la sphère et la menace qu’elle représente pour le cosmos, il doit faire de son mieux pour rallier ses ennemis mercenaires pour une dernière action désespérée – avec le sort de la galaxie dans la balance. »

Attendu par chez nous pour le 13 août 2014, Les Gardiens de la Galaxie, sous la houlette de James Gunn (Super), d'après le scénario de Nicole Perlman contera donc en son casting les présences de Zoe Saldana (dans le rôle de Gamora), Benicio Del Toro (Le Collectionneur), Chris Pratt (Star Lord), Dave Bautista (Drax), Vin Diesel (Groot), Bradley Cooper (Rocket Racoon), Michael Rooker (Yondu), Lee Pace (Ronan L'Accusateur), Glenn Close (Nova Prime), John C.Reilly (Rhomann Dey), Karen Gillan (Nébula) et Ophelia Lovibon.

Que l'été est encore loin...

Drax le Destructeur




« J’adorais le personnage et j’étais ravi d’avoir la chance de jouer une telle gamme d’émotions. Drax est un être passionné. C’est un guerrier qui renferme une grande douleur. Il a le coeur brisé et ne vit plus que pour se venger, ce qui lui a fait perdre tout contact avec la réalité. » Dave Bautista

Rocket



« Rocket est loin de nager dans le bonheur. C’est une créature triste et infirme qui a été ‘ démontée ‘, puis ‘ remontée ‘ ensuite. Il a connu de grandes souffrances dans sa vie, ce qui en a fait un être pragmatique et qui, plus que n’importe qui d’autre, a les pieds sur terre. C’est probablement lui le coeur du film, à tous les sens du terme. » James Gunn

« C’était un exercice inconnu. Il m’a fallu apprendre quelque chose de neuf, tout un processus fait de nuances, et j’ai trouvé ça passionnant. »
« Il y a beaucoup d’humour et de coeur dans ce film. Tous les rapports entre les personnages sont évidents, prenants, et les enjeux sont très élevés. Avec l’approche de James Gunn, tout cela prend une autre tournure, plus attirante encore, plus amusante. Il y a une vraie dimension comique. Je crois que les spectateurs vont être soufflés par l’originalité tonique de ce film. » Bradley Cooper

Groot



« Groot est le seul véritable ami de Rocket. Il n’a que trois mots pour communiquer, mais son histoire est à vous briser le coeur  » James Gunn

« Nous avons pris beaucoup de plaisir à travailler avec Vin Diesel pour faire la voix de Groot. C’est un homme plein d’énergie et de passion. Quand je l’ai appelé pour lui demander si cela l’intéresserait de jouer un personnage qui est, pour l’essentiel, un arbre et ne prononce que trois mots, il m’a dit sans hésiter : ‘ Compte sur moi ‘. » Kevin Feige

« C’est l’unique phrase de dialogue que prononce Groot qui m’a convaincu et m’a fait comprendre le personnage. La façon dont ils ont réussi à renforcer le thème, le sens et le message de tout le film en une seule ligne de dialogue m’a bluffé. Et la façon dont cette phrase se traduit dans la troisième partie du film va vraiment faire réagir le public et lui donner l’impression de faire intégralement partie de ce monde et d’en comprendre les enjeux ; il va ressentir ce que traversent les personnages. » Vin Diesel

 Gamora



 « Zoe a été choisie très en amont dans le développement du film, et elle a fortement influencé son personnage en travaillant avec moi au fil des réécritures. Elle a beaucoup apporté à Gamora, et nous avons créé ensemble un personnage féminin qui en impose mais qui a aussi ses défauts. Zoe est impressionnante dans le rôle, elle n’a pas eu peur de jouer son personnage sans chercher à se faire aimer du public à chaque seconde. » James Gunn

« Je ne connaissais pas très bien les Gardiens de la Galaxie avant que Marvel me contacte, mais par contre, j’ai toujours aimé les histoires imaginatives, voire ‘ inimaginables ‘ : je veux parler d’histoires simples qui se déroulent dans des lieux auquel l’on n’aurait jamais songé, ce qui englobe bien évidemment la catégorie de la science-fiction. L’univers de cette histoire m’a fascinée. » Zoe Saldana

Star Lord/Peter Quill




« Nous avons auditionné de nombreux acteurs et effectué des bouts d’essais poussés avec beaucoup d’entre eux, et Chris Pratt l’a emporté de loin. Il était cool, sexy, extrêmement drôle par certains aspects -c’était juste ce qu’il nous fallait. Quand il enfile le costume et le masque et qu’il brandit ses pistolets de l’espace, il est juste? parfait ! On y croit ! » Kevin Feige

«  Je me suis immédiatement senti proche du personnage par ses aspects les plus juvéniles. Au fond, c’est encore un gamin. Il n’a jamais connu son père, il a été aspiré dans l’espace au moment où sa mère mourait et a été élevé par un humanoïde à peau bleue. Toute sa vie, on lui a répété qu’il fallait s’endurcir, et le résultat, c’est qu’il a acquis un côté bravache et provocateur. Au fond, c’est un garçon solitaire, et même s’il voyage dans l’espace et qu’il fait ce qu’il veut, sa famille, sa communauté lui manquent. Au fil de l’histoire, il va apprendre à faire à nouveau attention aux autres et évoluer. » Chris Pratt


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.