Disney

Pirates des Caraïbes 5 à ses réalisateurs !

 

On le sait depuis un an maintenant, et le carton certain de La Fontaine de Jouvence (plus du milliard au box-office international), la franchise Pirates des Caraïbes va avoir droit à un cinquième opus, Disney ne se sépare pas comme ça d'une de ses poules aux œufs d'or, et encore moins de la popularité immense de son Johnny Depp chéri.

Après Gore Verbinski pour les trois premier opus (sensiblement les meilleurs) et Rob Marshall pour le quatrième, le studio aux grandes oreilles c'est mis en tête de trouver un nouveau metteur en scène, le Marshall, un temps pourtant intéressé, ne devrait finalement pas rempiler à la tâche.
En début de mois, Deadline avait laissé filé une petite short-list des réalisateurs contactés et envisagés pour cornaqué ce cinquième opus, et si on en suit toujours Deadline aujourd'hui, les grands gagnants des approches serait le duo norvégien Joachim Rønning et Espen Sandberg (qui coiffe au poteau Fredrik Bond et Rupert Sanders donc), dont le Kon-Tiki a été nommé aux derniers Oscars, et qui seraient en ce moment même en train de finaliser leurs contrats.

Un choix osé de la part de Disney, vu le statut des deux bonhommes (piloté pour leur premier film en terre Hollywoodienne, un blockbuster über important et imposant du studio le plus riche du moment, avec l'acteur le plus bankable de l'écurie), qui ont certainement été engagés pour le cout peu élevé, méthode déjà usé par la boite à Mickey dans ses négociations avec ses prods Marvel.

Le tournage devrait débuter d'ici fin 2013, début 2014, sur un script de Jeff Nathanson, l'auteur des affreux Rush Hour 3 et Indiana Jones et Le Royaume du Crâne de Cristal.

Pour rappel, la production serait déjà amputé de 100M$, ou pas loin (soit certainement plus du tiers, et pas loin de la moitié, du budget final), vu que Depp a signé un contrat avoisinant 90 à 95 millions de dollars pour en être.
Un joli pont d'or quand on sait que son chèque est à 40 millions près, le budget de La Malédiction du Black Pearl, le premier opus de la franchise...

John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.