Thibaut

[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #23. Semaine du 18 au 24 novembre



Chaque semaine je fais — pour vous — le tour des programmes TV en extirpant de tout cela une programmation cinématographique autour de trois œuvres.


Semaine du 18 Novembre au 24 Novembre



Lundi 19 Novembre.
Star Wars VII - Le Reveil de la Force de J.J Abrams sur TMC.

Trente années après la destruction de la seconde Étoile de mort, Luke Skywalker, le dernier Jedi en vie, a disparu. Le Premier Ordre, né des ruines de l’Empire, fouille la galaxie pour le retrouver, tout comme la Résistance menée par la générale Leia Organa. Alors qu’elle charge Poe Dameron, le meilleur pilote de la Résistance, de ramener une carte permettant de localiser son frère jumeau, il se retrouve pris au piège. Il laisse la carte à son androïde BB-8 qui va tomber sur la jeune Rey se retrouvant au coeur d’un conflit qui la dépasse…

Le défi était titanesque, réenchanter la saga Star Wars après une prélogie largement décevante. De façon assez logique c’est J.J Abrams qui se charge d’inaugurer cette nouvelle trilogie, il faut dire qu’il a déjà su brillamment relancer les sagas Mission Impossible et Star Trek. Clairement, Star Wars Le Reveil de la Force pose un voile pudique sur la prélogie pour retrouver la flamme de la trilogie originale. Si l’on peut reprocher au cinéaste d’être un peu trop vague sur la situation politique de la galaxie, ce nouvel épisode est un véritable tour de force. Une aventure spatiale aussi émouvante qu’épique, jouant avec les codes de la saga tout en parvenant a les réinventer grâce notamment a une Rey qui s’implante sans mal comme une figure incontournable de cette nouvelle galaxie.



Mercredi 21 Novembre.
Bons Baisers de Russie de Terrence Young sur France4.

En pleine Guerre froide, le dernier joyau technologique soviétique tombe entre les mains du SPECTRE. Cette redoutable organisation criminelle dont le Dr No faisait partie. Les services secrets britanniques se doivent de le récupérer et chargent Bond d'y parvenir…

Encore un Bond. Je suis incorrigible, mais j’aime l’espion anglais et peut-être encore plus quand c’est Sean Connery. Bons Baisers de Russie est le second opus de l’ère Connery, il succède à James Bond contre Dr No, et il corrige toutes les erreurs de son prédécesseur. Il faut dire que le long-métrage repose sur un scénario minutieusement génial aux accents hitchcockien. Le cinéaste Terrence Young offre une aventure audacieuse, dotée une somptueuse mise en scène, Bons Baisers de Russie s’impose comme un thriller d’espionnage bourré d’action qui se voit dominer par le naturel d’un Connery en pleine possession de son rôle.



Jeudi 22 Novembre. 
Coup de Foudre à Notting Hill de Roger Michell sur TMC.

Anna Scott est une des toutes grandes stars d’Hollywood qui enchaîne les tournages. William Thacker est un jeune anglais qui possède une librairie spécialisée dans les livres de voyage dans le charmant quartier de Notting Hill à Londres. Un jour, Anna Scott pousse la porte de sa librairie…

Le sourire de Julia puis Elvis Costello chantant She. Cette scène pour des raisons que je ne m’explique pas m’a marqué. Enfin, si, je me l’explique en un nom : Richard Curtis. Le scénariste anglais qui a donné au pays de Sa Majesté les plus grandes comédies romantiques des 30 dernières années (Quatres Mariages et un Enterrement, Love Actually , Il Etait Temps). Coup de Foudre à Notting Hill est d’une douce irréalité, une rencontre qui ne peut se produire que dans un film, mais que Curtis par le charme de son écriture parvient a rendre réel. Peuplée d’une galerie de personnages excentriques, de situations comiques so british et de l'alchimie légendaire de son duo Grant/Roberts, Coup de Foudre a Notting Hill ne lasse jamais, car il charme pour toujours.


Thibaut Ciavarella 

Thibaut Ciavarella

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.