Critiques

[CRITIQUE] : The Meyerowitz Stories


Réalisateur : Noam Baumbach
Acteurs : Dustin Hoffman, Adam Sandler, Ben Stiller, Elizabeth Marvel, Emma Thompson,...
Distributeur : Netflix France
Budget : -
Genre : Drame, Comédie.
Nationalité : Américain
Durée : 1h50min

Synopsis :
Dans ce drame familial plein d'esprit, trois enfants déjà grands et leur père, un artiste new-yorkais grincheux, tentent de démêler leurs relations compliquées.



Critique :



Trublion merveilleux d'un humour US politiquement incorrect, capable de nous émouvoir même en tapant sournoiesement en-dessous de la ceinture  au sein de trashouilleries aussi attacahntes que populaires, le génial Adam Sandler reste néanmoins l'un des clowns les plus mésestimés et sous-utilisés de sa génération, tant le bonhomme fait montre d'un talent plus que certain quand il est dirigé par des cinéastes pleinement conscient de son potentiel (Paul Thomas Enderson en tête).



Entre deux potacheries (plus que) sympathique sur son nouveau terrain de jeu Netflix, le comédien, toujours rattaché à la célèbre plateforme, nous revient ce mois-ci avec la nouvelle réalisation du talentueux cinéaste Noma Baumbach : The Meyerowitz Stories, sans sa muse Greta Gerwig mais avec la jolie étiquette du " passé par la Croisette " d'accroché sur ses bobines.
Dramédie douce-amère sur une famille recomposée, tyranisée par un patriarche artiste acariâtre et frustré, le film incarne la quintessence même du cinéma du cinéaste, rejeton illégitime du génie new-yorkais Woody Allen : une screwball comedy délicieusement acide et centrée sur l'humain, aux chapitres multiples (et contant tous les aléas des différents personnages), décortiquant avec pertinance la tristesse et la colère refoulée d'une poignée d'âmes magnifiquement banales.



En recyclant les thèmes qui lui sont chers, Baumbach croque avec une mélancolie et une ironie mordante, l'incapacité lattente d'une généalogie perturbée à trouver sa place autant dans la société que dans leur propre hiérarchie familiale; et filme avec un amour communicatif une galerie de comédiens au sommet de leur art (Adam Sandler et Dustin Hoffman en tête, qui se retrouve trois ans après le joli The Cobbler) et totalement voué à sa cause.
Universel, aussi délicat et nostalgique qu'il est profondément drôle et d'une énergie étonnante, The Meyerowitz Stories est un petit bijou d'hummanité et de sincérité, et qui est, sans doute, le film le plus abouti de son metteur en scène - avec Frances Ha.


Jonathan  Chevrier




John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.