Critiques

[CRITIQUE] : Papa ou Maman 2


Réalisateur : Martin Bourboulon
Acteurs : Marina Fois, Laurent Laffite, Jonathan Cohen, Sarah Giraudeau,...
Distributeur : Pathé Distribution
Budget : -
Genre : Comédie.
Nationalité : Français.
Durée : 1h26min.

Synopsis :
Deux ans ont passé. Après avoir raté leur séparation, les Leroy semblent parfaitement réussir leur divorce. Mais l'apparition de deux nouveaux amoureux dans la vie de Vincent et de Florence va mettre le feu aux poudres. Le match entre les ex-époux reprend.



Critique :



Si le cinéma ricain ne perd jamais son temps - et le mot est faible - pour capitaliser à outrance sur ses fructueux succès, gageons que le cinéma français n'en perd pas vraiment non plus.
Gros carton de l'année ciné 2015 et - de loin - l'une des meilleurs comédies pndues dans l'hexagone depuis longtemps, Papa ou Maman de Martin Bourboulon se voit donc déjà offrir un second opus, à peine une pige et demie après la sortie du premier film dans les salles obscures - comme ce fut le cas tout récemment avec le dytique Babysitting.
Sobrement intitulé Papa ou Maman 2, cette suite aux faux airs de séquelle minimaliste, aurait pu se voir fustiger par la critique bien pensante pour son manque de risque évident sur le papier (même réalisateur, même scénaristes, même casting ou presque, avec les ajouts de Sarah Giraudeau et Jonathan Cohen), et pourtant, le film déjoue toutes les attentes à son égard en incarnant une suite exceptionnelle, qui réussit la prouesse loin d'être évidente, de s'avérer encore plus hilarante et fouillée que son illustre ainé.



Comédie savamment épicée et générationnelle, piochant volontairement dans la férocité de ses cousins US (sans se laisser happer par sa vulgarité facile) tout en s'amusant une fois encore, des clichés et du classicisme ronflant du genre français, le métrage se joue constamment de son spectateur en partant dans tous les sens, et rarement ceux que l'on attend (bye bye les pistes prévisibles de la vengeance des enfants ou encore celle de la réconciliation amoureuse des deux parents).
Follement irrévérencieux, le film dédramatise complètement la difficulté du divorce, des familles séparées et du remariage en misant malignement sur une puissance comique incroyable (le duo Alexandre de La Pattelière/Matthieu Delaporte s'est une nouvelle fois surpassé), bourré jusqu'à la gueule de situations (la scène du dîner est formidable) et de punchlines hilarantes, et dans laquelle le couple Lafitte/Fois - bien aidé par le génial Jonathan Cohen - fait constamment mouche.



Chronique inspirée et déjantée sur le remariage (et la jalousie qui peut en découler), porté par des personnages aussi attachants qu'immatures, Papa ou Maman 2 est une suite autant méchante et vicieuse qu'elle est énergique et franchement jouissive.
Non, on ne demandera pas tout de suite le divorce, mais bel et bien une troisième possibilité de délibérer, tant Papa ou Maman a tout pour être une franchise phare des années 2010.


Jonathan Chevrier


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.