Athlete A

[CRITIQUE] : Team USA : Scandale dans le monde de la gymnastique


Réalisateurs : Bonni Cohen et Jon Shenk
Avec : -
Distributeur : Netflix France
Budget : -
Genre : Documentaire.
Nationalité : Américain.
Durée : 1h44min

Synopsis :
Ce documentaire suit les gymnastes victimes des abus sexuels de Larry Nassar, le médecin de la fédération américaine, et les journalistes qui ont révélé ces pratiques.




Critique :



À une heure ou le contenu de nos plateformes dédiées au cinéma, même depuis la réouverture des salles, se voit toujours englouti avec une certaine frénésie, il y a quelque chose de profondément frustrant face à la réalité qu'une oeuvre telle que le nécessaire Athlete A - Team USA : Scandale dans le monde de la gymnastique par chez nous -, n'est pas eu plus de possibilité à être mis en avant, ne serait-ce que par l'importance de son sujet.
En 1995, la journaliste sportive Joan Ryan a publié Little Girls in Pretty Boxes, un récit cinglant et loin d'être fictionnel, narrant la myriade d'abus infligés aux jeunes femmes dans leur poursuite de gloire athlétique, au coeur des domaines de la gymnastique et du patinage artistique professionnels.
Le livre a - heureusement - secoué l'univers des deux sports à l'époque, poussant finalement l'organisme dirigeant USA Gymnastics à développer de nouvelles initiatives pour lutter contre des dizaines d'années de pratiques néfastes.
L'USAG a même entrepris d'élaborer un "programme de bien-être", cependant, le budget du programme avait été réduit quelques années et son directeur avait démissionné.
Un projet entre-temps complétée par une introduction d'un médecin bien-aimé de l'USAG, Larry Nassar, médecin de longue date délinquant sexuel avéré, accusé d'avoir abusé de plus de 250 jeunes gymnastes pendant ses décennies d'employé à l'USAG et pour l'État du Michigan.


Courtesy of Melissa J. Perenson/Netflix

Le documentaire de Bonni Cohen et Jon Shenk n'invoque jamais directement le livre de Ryan, mais il représente un suivi nécessaire (et totalement inquiétant) de la vérite du monde découvert par Ryan au cours de son reportage, il y a maintenant vingt-cinq ans.
En se focalisant avec attention et puissance, sur les nombreuses accusations contre Nassar, le film, dont l'importance ne cesse de grandir aux yeux de son auditoire, au fil des secondes, incarne à la fois un déballage minutieux de l'affaire " Nassar ", et un véritable fardeau émotionnel sur pellicule pour ses nombreuses victimes; un fardeau qui invoque légitimement le démantèlement a grande échelle, de toutes les facettes l'institution la gymnastique américaine.
En combinant habilement des histoires personnelles, avec un coup de projecteur fouillé et robuste sur un système dont la toxicité est évidente depuis des décennies, Cohen et Shenk frappent fort et durement, dans la même veine que leur effort Audrie & Daisy (centré sur le témoignage de deux femmes victimes d'agressions sexuelles).
Centré sur la dite " Athlète A " en question, Maggie Nichols, qui fut la première gymnaste à déposer une plainte contre Nassar (le documentaire dévoile même que si elle est reconnu comme la première à l'avoir fait, de nombreuses femmes ont vu leur plaintes passés sous silence bien avant), mais aussi sur le trio de journalistes IndyStar qui ont découvert ces premières accusations (ils ont publié une série de rapports qui ont non seulement révélé les nombreux crimes de Nassar, mais aussi comment le système même lui a permis de continuer à s'attaquer aux jeunes gymnastes sans la moindre impunité) et le processus d'enregistrement de plaintes révoltant de l'USAG (aucun signalement d'une agression sans une déclaration signée d'une victime présumée, ou de leurs parents si elles sont mineures), le documentaire dévoile avec minutie le processus journalistique derrière l'enquête, et les courageuses victimes qui ont rendu possible cette explosion de la vérité.


Courtesy of Melissa J. Perenson/Netflix

Voulu comme une exploration très documentée de Nassar et de ses victimes, qui se transforme progressivement en quelque chose de plus vaste et encore plus horrible, le tandem Cohen/Shenk trouve même l'origine - ou plutôt l'une des nombreuses - du mal : l'ancien boss de l'USAG Steve Penny, mais aussi Bela et Marta Karolyi, célèbres entraîneurs roumains qui furent salués pour avoir transformé la Roumanie puissance de gymnastique, grâce à des méthodes impitoyablement abusives (comprendre : inhumaines), et qui embauchaient Nassar dans leur camp d'entraînement, au Texas.
Des preuves vivantes et probantes que depuis la publication du livre de Joan Ryan en 1995, ou même depuis l'annonce des plaintes contre Nassar, rien n'a changé.
Porté par des enquêtes impartiales et des témoignages intimes puissants, Athlete A sonde les arcanes de l'un des systèmes les plus horribles du sport moderne, tout en pointant tout simplement du bout de la caméra, un mal éternel qui vit bien en dehors du monde cloîtré de l'USAG.
Une oeuvre fascinante et incroyablement importante.


Jonathan Chevrier



John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.