Critiques

[CRITIQUE] : Teen Spirit


Réalisateur : Max Minghella
Acteurs : Elle Fanning, Elizabeth Berrington, Rebecca Hall, Zlatko Buric, ...
Distributeur : Metropolitan FilmExport
Budget : -
Genre : Drame, Musical
Nationalité : Américain
Durée : 1h32min


Synopsis :
Violet, une adolescente passionnée par le chant, rêve de quitter sa petite ville et de devenir pop star. Affublée d'un mentor improbable, elle participe aux auditions de TEEN SPIRIT, un télé crochet musical national, une expérience qui mettra à l'épreuve son intégrité, son talent et son ambition…



Critique :




Y a-t-il une chose que Elle Fanning ne peut pas faire ? Parmi sa jeune (et déjà longue) carrière, elle nous a prouvé qu’elle avait un talent dingue et a tourné avec de grands noms du cinéma (Tony Scott, Inarritu, Fincher, Coppola père et fille, Winding Refn, etc…) oui rien que ça. On comprend pourquoi l’acteur Max Minghella (The Handmaid’s Tale) l’a voulu en lead pour son tout premier long-métrage Teen Spirit. Le réalisateur s’est plongé dans l’univers du télé-crochet, avec une jeune femme qui se rêve pop star. Elle Fanning peut-elle jouer une jeune anglaise d’origine polonaise qui sait chanter, danser et rêve de paillette et de gloire ? La réponse est oui. 


Violet habite dans une ferme sur l'île de Wight, dans un petit village. Elle s’occupe au mieux des animaux, tout en allant à l’école et travaillant en tant que serveuse les soirs et les week-end. Violet est malheureuse mais elle arrive à tenir ce rythme effréné grâce à la musique, qu’elle écoute jour et nuit. Elle chante même quelque soir dans un bar miteux, sans l’aval de sa mère qui désapprouve. C’est dans ce même bar qu’elle rencontre Vlad, un ancien chanteur d’opéra, déchu à cause de l’alcool. Il découvre son talent et la pousse à s’inscrire à Teen Spirit, un concours de chant télévisé. Elle se retrouve entouré de personnes pour qui ce monde n’a plus de secret, mais malgré son manque d’expérience, son talent et les instructions de Vlad vont l’emmener loin dans la compétition. 


Max Minghella veut nous montrer un véritable conte moderne, dans le monde impitoyable de la musique. Violet est une jeune femme belle et talentueuse, mais pauvre. Sa mère est dure et n’est pas favorable à ce que sa fille exploite son don, par peur de la séparation ou pour la protéger. Vlad se veut sa fée, son ange gardien, qui connaît bien ce monde jet-set pour l’avoir vécu et il s’est laissé engloutir. Si le fait d’avoir une jeune fille rêvant de s’élever au dessus de sa condition de misère grâce à un art n’a rien de bien original (Fame, Flashdance ou même la série espagnol Un, dos tres), nous sommes bizarrement entraînés dans l’ambiance à la fois pop, mais teintée de noirceur que nous propose le réalisateur. 


Elle Fanning est l’éclat de ce film, celle qui le porte sur ses épaules par son charisme magnétique et sa voix envoûtante. Même si le scénario suit un parcours classique d’une personne qui se laisse aller aux joies des paillettes, de goûter les privilèges d’être une star quitte à abandonner ses amis et ses principes, Teen Spirit est assez bien tourné pour qu’on y croit. Son montage dynamique des passages chantés y aide beaucoup. Malheureusement, le film devient vite redondant malgré les chansons entraînantes que nous chante Elle Fanning avec perfection. On regrette également le fait que Minghella n’en profite pas pour creuser un peu plus le monde du télé-crochet, car le scénario reste superficiel.


Teen Spirit est une proposition de premier long-métrage classique, mais le film fonctionne grâce à un montage dynamique, une actrice principale magnétique et une BO entraînante. Dommage que le scénario se repose sur ses lauriers. 


Laura Enjolvy 

Laura Enjolvy

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.