Johnny Depp

Pirates des Caraïbes : Johnny Depp au casting du sixième film ?

Photo by Film Frame - © Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved

Une rumeur à prendre avec de grosses pincettes, mais qui est on ne peut plus logique sur le papier, tant la saga ne peut pas fonctionner sans la présence de Sparrow...



Alors que le plus ou moins réussi - mais infiniment meilleur que La Fontaine de Jouvence -, Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar a su trouver son public en salles malgré ses critiques on ne peut plus mitigées - 795M$ de recettes au B.O mondial -, laissant penser à Disney qu'un sixième opus n'était peut-être pas de trop.
Le hic, c'est que la présence accrue dans les tabloïds de Johnny Depp suite à son divorce houleux d'avec Amber Heard, couplé au salaire conséquent du comédien sur la saga (90M$ rien que sur le cinquième opus), a donné comme idée directrice à la firme aux grandes oreilles de partir sur un reboot pur et simple de la franchise, qui a su récolter pas moins de 4,5 milliards de dollars au fil du temps.

Échoué au co-créateur de Tchernobyl, Craig Mazin, mais aussi au vétéran de la saga Ted Elliott, le script du film, qui partait dans l'idée de lancer une star féminine voguer en mer sans le délirant Capitaine à ses côtés, pourrait bouleverser à nouveau sa direction si l'on en suit le peu fiable We Got This Covered aujourd'hui.
En effet, d'après des sources " sûres " du site, qui leurs avaient données quelques infos plutôt valables (les developpements du live-action Bambi, de Benjamin Gates 3 et d'une suite au Aladdin de Guy Ritchie en tête), la rumeur voudrait que le comédien pourrait être prêt à reprendre son rôle dans le sixième film à venir.
La récente tournure des événements dans la bataille juridique de Depp avec son ex-femme (le jugement est prévu pour juin prochain) et le soutien croissant du public en sa faveur a amené certains des dirigeants de chez Disney à faire pression pour son retour dans les coulisses.
Comme on ne voit, logiquement, pas de film Pirates des Caraïbes sans lui, et que la firme ne se lance jamais ou presque, dans des investissements colossaux sans assurance, la nouvelle fait plutôt sens.

Wait and see donc car, comme dit plus haut, tout n'est que rumeur et le chemin vers l'officialisation est souvent semé d'embûches...

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.