Downhill

Affiche US pour Downhill de Nat Faxon et Jim Rash


Où le remake US du film suédois Snow Therapy de Ruben Östlund, porté par le génial duo Julia Louis-Dreyfus et Will Ferrell.




Un énième remake d'une comédie européenne, à la fois bête de festivals et vrai succès d'estime en salles, sur le papier ça ne fait absolument pas envie et pourtant, Downhill se pose bien là niveau projet attendu.

Remake US du film suédois Snow Therapy de Ruben Östlund (Golden Globes 2015 du Meilleur film étranger, ça aide pour se faire remaker), Downhill de Nat Faxon et Jim Rash vaudra certainement son pesant de popcorn pour son duo vedette : les géniaux Julia Louis-Dreyfus et Will Ferrell, qui peuvent faire des étincelles ensemble.
Le film fera ses débuts au prochain festival de Sundance, et en voici son premier - et excellent - trailer.





Pour rappel, voici le pitch du film original, qui sera évidemment americanisé pour l'occasion :
" Une famille suédoise passe ensemble quelques précieux jours de vacances dans une station de sports d’hiver des Alpes françaises. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. Les clients du restaurant sont pris de panique, Ebba, la mère, appelle son mari Tomas à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, alors que Tomas, lui, a pris la fuite ne pensant qu’à sauver sa peau… Mais le désastre annoncé ne se produit pas, l’avalanche s’est arrêtée juste avant le restaurant, et la réalité reprend son cours au milieu des rires nerveux. Il n’y a aucun dommage visible, et pourtant, l’univers familial est ébranlé. La réaction inattendue de Tomas va les amener à réévaluer leurs rôles et leurs certitudes, un point d’interrogation planant au dessus du père en particulier. Alors que la fin des vacances approche, le mariage de Tomas et d’Ebba est pendu à un fil, et Tomas tente désespérément de reprendre sa place de patriarche de la famille. Snow Therapy est une comédie grinçante sur le rôle de l’homme au sein de la famille moderne. " 



John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.