Comment je suis devenu super-héros

Affiches personnages pour Comment je suis devenu super-héros de Douglas Attal


Un film de super-héros made in France, adapté du roman éponyme de Gérald Bonner...


À une heure où tout ce qui a un super pouvoir squatte sans se gêner les salles obscures, avec des forturnes plus que diverses (disons sans forcer que le MCU ne connait vraiment pas la crise), il était presque évident que le septième art français allait à un moment où à un autre, se pencher avec attention sur la question du " et si on en faisait un, nous aussi ? ".

Si le très réussi Vincent n'a pas d'écailles de Thomas Salvador avait plus qu'effleurer le thème et que Franck Gastambide avait émis la volonté de réaliser un film du genre il y a peu (notamment avec Omar Sy en vedette), ce sera finalement Douglas Attal, fils du producteur Alain Attal, qui prendra définitivement le taureau par les cornes - et aura clairement les moyens de le faire -, avec Comment je suis devenu super-héros, l'adaptation du roman éponyme de Gérald Bonner, dont l'action se passera à Paris et non plus outre-Atlantique.

L'histoire du film suivra celle de Gary Moreau, un flic désabusé de la Brigade Nord qui après une énième frasque, se voit contraint de collaborer avec le lieutenant Cécile Schaltzmann, nouvelle recrue tout juste débarquée de la brigade financière. 
Ils vont vite devoir apprendre à faire équipe, car une nouvelle drogue se répand comme une trainée de poudre. 
Dans un monde en quête de gloires, mêmes éphémères, où les super-héros sont devenus de vulgaires starlettes de télé-réalité, cette drogue dévastatrice permet à n’importe qui d’obtenir des super-pouvoirs. 
Alors que Paris menace de sombrer dans le chaos, Moreau trouvera-t-il, grâce à Schaltzmann, la force de renouer avec son mystérieux passé... ...Et de (re)devenir un super-héros.

Dans les rôles principaux, le cinéaste aurait jeté son dévolu sur Pio Marmaï pour incarner Gary Moreau, tandis que Vimala Pons (déjà de Vincent n'a pas d'écailles) sera elle le lieutenant Cécile Schaltzmann.
Mieux, Leïla Bekthi sera elle aussi de l'aventure, dans le rôle d'une ancienne super-héroïne reconvertie en éducatrice de jeunes en difficulté.
Swann Arlaud et Benoît Poelvoorde complètent le casting vedette.
Le film devrait sortir 14 octobre 2020, et on a hâte de voir ce que ça donnera.







John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.