Thibaut

[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #61. Semaine du 22 au 29 septembre 2019



Chaque semaine je continue à faire — pour vous — le tour des programmes TV en extirpant de tout cela une offre cinématographique autour de trois œuvres. Mais, je vais aussi vous proposer des contre-programmations ainsi que des secondes parties de soirée pour les cinéphiles insomniaques.

Semaine du 22 Septembre au 29 Septembre



Dimanche 22 Septembre. 

Premier Contact de Denis Villeneuve sur France 2.

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses.
Bien souvent, le cinéma a fait de sa rencontre avec une espèce extra-terrestre un affrontement. En faisant du langage la clé de son intrigue, Denis Villeneuve lorgne vers le Rencontre du troisième type de Spielberg et s’extirpe du bourbier du déjà vu. Premier Contact est un film de SF qui ne cesse de ramener en son sein l’humain, être complexe qui dans l’époque actuelle a souvent du mal à dialoguer. Pourtant, cet échange, il est le cœur même de cette œuvre qui vante les pouvoirs du langage, de la communication, de l’intelligence, là où les actions prises par la peur, par le doute, par l’inquiétude sont néfastes, idiotes et mortelles. Dans une époque qui semble diluer l’importance du langage, Premier Contact le dresse tel un étendard faisant de cette SF, un film à l'actualité déconcertante.


Mais aussi... W9 diffuse Déjà Vu de Tony Scott. Un des rares réalisateurs de divertissement exigeant avec son spectateur. Loin d’un simple produit au rabais, Déjà vu est un thriller nerveux, euphorisant et explosif mettant en avant un scénario à l’écriture impeccable et bénéficiant d’un rythme endiablé qui happe sans laisser de répit.
Envie de prolonger la soirée ? France 2 ne quitte pas le domaine des aliens, avec Aliens le retour de James Cameron. Une suite qui rompt avec l’esprit du premier film afin de mieux scier au style Cameronien, autrement dit de l’action, du féminisme, des méchantes entreprises et des militaires tout cela avec non pas un alien, mais des dizaines. Un spectacle mené sans fausse note et telle une antithèse de Premier Contact.




Mercredi 25 Septembre.
On Ne Vit Que Deux Fois de Lewis Gilbert sur France4.


Le gouvernement d’un pays asiatique veut provoquer un conflit armé entre les États-Unis et l’URSS. Afin de rester dans l’anonymat, il a confié cette mission au terrible SPECTRE. Après le vol de navettes spatiales appartenant aux deux côtés du rideau de fer, la pression est immense, et les deux camps se menacent d’une attaque nucléaire. Au MI6, M détache James Bond en mission au Japon afin de découvrir quelle vérité se cache derrière toute cette histoire.

Scénarisé par Roald Dahl (Charlie et la Chocolaterie, Le Bon Gros Geant…), ce nouvel opus de James Bond est totalement décomplexé, alors que Sean Connery se lasse de son rôle, la saga pose de façon involontaire les codes de l’ère Roger Moore. Autrement dit, On ne vit que deux fois est une aventure drôle, menée tambour battant qui dégagerait presque une atmosphère de bande dessinée. Il faut dire que le nouveau cinéaste délaisse la précision d’un Terrence Young tout autant que la sagesse d’un Guy Hamilton, il est plus enjoué, aime impressionner en filmant la démesure des décors entourant l’espion anglais. Si le départ de Sean Connery aurait pu donner lieu à un opus plus prestigieux, il est tout de même un bon moment de divertissement à l’efficacité redoutable.



Jeudi 26 Septembre. 

Le Stratège de Bennett Miller sur Cherie25.

Billy Beane arrive comme directeur général de l’équipe de baseball des Athletics d’Oakland. Avec son adjoint, il utilise une approche statistique dite sabermetric, dans le but de fonder un groupe compétitif malgré un budget très restreint par rapport aux grandes franchises des Ligues majeures de baseball.
Bennett Miller n’est pas le réalisateur américain le plus prolifique qu’il soit, mais quand il fait un film, il fait un bon film. Truman Capote en 2005, Foxcatcher en 2014 et celui qui nous intéresse Le Stratège en 2011. Ce long-métrage qui puise son intrigue dans une histoire vraie pourrait ressembler à un pur récit hollywoodien, mais Le Stratège est bien plus dense et complexe que cela. Voici une œuvre aride, lente, qui préfère l’intime au spectacle, qui ménage quelques silences, mais aime avant tout la parole. Si le film doit beaucoup à la mise en scène intelligente de Miller, il doit aussi énormément à ses scénaristes. D’un côté, Steven Zaillian dont on perçoit le romanesque, de l’autre côté, Aaron Sorkin dont on distingue les dialogues bouillonnants. Tout cela mis bout à bout — si l’on ajoute en plus le jeu du duo Brad Pitt/Jonah Hill, donne un sacré bon film.


Mais également... Cstar diffuse Flight de Robert Zemeckis. Un long-métrage où le cinéaste renoue avec sa plus grande force, ses qualités de conteur, dans une œuvre ample (2 h 30), Zemeckis prend le temps de déployer le récit et ses personnages. Ainsi, le réalisateur extirpe de cette histoire un thriller minutieusement psychologique.
Séance de rattrapage ? Vous avez loupé Le Pacte des Loups de Christopher Gans il y a 2 semaines ? NRJ12 le reprogramme à 23 h 10. Nouvelle chance de voir, ou revoir ce film somme grappillant ses inspirations dans des genres tels que les westerns américains, l’épouvante européenne ou les films d’arts martiaux asiatiques. Le Pacte des Loups est une œuvre immense, palpitante, prolifique dont émanent des images sublimes.


Thibaut Ciavarella

Thibaut Ciavarella

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.