News

Wes Anderson : De nouveaux détails sur son prochain long-métrage tourné en France !

Ernesto Ruscio/The Talks

Tournage dès novembre (et plus février), pour ce qui sera une comédie musicale en pleine années 50, avec un acteur ou une actrice récemment oscarisée en vedette...


Alors que son formidable L'Île aux Chiens, déjà tranquillement calé dans notre TOP 10 annuel (notre avis ici), a atteint tout récemment les bacs à DVD/BR, ce bon vieux Wes Anderson prépare gentiment mais sûrement son nouveau long-métrage, au pitch encore mystérieux mais qui devrait se dérouler peu de temps après la Seconde Guerre Mondiale.

Et si pendant un temps, le bonhomme affirmait sans que cela ne soit officiel, qu'il tournerait bien le dit film en France (il ne se cache pas pour régulièrement évoquer son amour pour nos chères contrées), le site Sud-Ouest a in fine vendu la mèche en août dernier : il posera bien ses caméras chez nous, et plus précisément en Charentes, à Angoulême !
Les prises de vues devaient débuter d'ici février prochain, le cinéaste ayant, parait-il, " été séduit par l’hyper-centre et la topographie, en dénivelé avec ses remparts et ses escaliers ".


Aujourd'hui, le site de Charente Libre nous en dit un peu plus, corrigeant notamment la date des prises de vues, qui ne seraient plus prévues pour février prochain mais bien dès le mois de novembre (!), le tout pour une durée de quatre à cinq mois (et un budget chiffré entre 15 et 20 millions d'euros).
Mieux, le week-end dernier, le réalisateur serait venu à nouveau en personne, pour visiter la préfécture de la ville, qui ne sera pas cité dans le film puisque l'histoire se déroulera dans une ville fictive.

Pour ce qui est de l'intrigue, là encore le site se fait plus précis, en assurant que ce nouveau long-métrage sera bien une comédie musicale se déroulant dans les années 50, et aura en son casting, un acteur ou une actrice oscarisée de ces cinq dernières années (!).
Vu qu'elles sont des habitués du cinéaste, on mise une petite pièce sur Frances McDormand et Cate Blanchett, mais franchement, si le bonhomme se payait le luxe de recruter Leonardo DiCaprio, Matthew McConaughey ou même Julianne Moore et Emma Stone, on signe tout de suite.

Pour rappel, avecsa compagne Juman Malouf, le cinéaste présentera cette automne -  du 6 novembre 2018 au 28 avril 2019 - une exposition au Musée de l'Histoire de l'art de Vienne, comme l'indique d'ailleurs le teaser ci-dessous :



John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.