Adrian Grunberg

Rambo V : Un nouveau pitch et Adrian Grunberg à la réalisation ?



It’s not over until it’s over comme disait Rocky, mais là, ça sent quand même pas très bon...


Dans la section arlésienne de l'impossible, Rambo V se pose bien là tant depuis le revival bouillant concocté par Stallone himself il y a plus de dix piges maintenant (belle hommage aussi gore que brutal, au cinéma bis rital), l'annonce d'un cinquième opus concluant pour de bon les aventures du monstre Rambo, ne cesse de faire son retour sur la toile.

Et si on y a longtemps cru, les annonces plus où moins récentes de l'éternel Rocky Balboa (septembre 2016, pour lui le projet était mort et enterré) et la potentielle production d'une série TV spin-off centré sur son rejeton (?!), avait suffit à éteindre le moindre espoir à son égard.
Mais le combat n'est jamais fini tant que la cloche n'a pas sonné, et si Sly avait in fine changé d'avis quand à sa participation à Expendables 4, il en a fait de même avec Rambo V.

En effet, Avi Lerner, big boss de Millenium Films (derrière Rambo IV et la saga Expendables), aurait convaincu Stallone de reprendre son bandana rouge et sa mitraillette pour un cinquième opus.
Dans le film, nous devions voir un Rambo qui, lorsque la fille d'un de ses amis est kidnappée, Rambo, traverserait la frontière américano-mexicaine et se retrouverait rapidement contre l'un des Cartels les plus violents du Mexique. L'idée de Rambo fightant du Cartel Mexicain était déjà dans les tuyaux des précédents pitchs. 

Mais le site Geek Worldwilde balaye toute nos certitudes ce soir, en balançant un autre pitch, plus ou moins alléchant,  comptant cette fois un John aidant un journaliste à démanteler un réseaux de prostitution et de sauver des jeunes femmes kidnappées par des trafiquants de sexe mexicains !
" Rambo fait équipe avec un journaliste pour retrouver et sauver un groupe de jeunes filles locales enlevées par un réseau de trafiquants de sexe mexicain, alors qu'il tentait de vivre une vie paisible dans le ranch familial en Arizona après avoir passé des décennies à l'étranger. "

Pire, Sly ne serait même plus envisagé derrière la caméra puisque que le réalisateur du pas forcément folichon Get the Gringo avec Mad Mel Gibson, Adrian Grunberg, serait le nouveau maître à bord.
C'est qu'il sent très bon ce cinquième opus tout d'un coup, et encore plus si Stallone n'a pas encadré une ligne du script...


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.