Alain Chabat

[CRITIQUE] : Santa & Cie



Réalisateur : Alain Chabat
Acteurs : Alain Chabat, Pio Marmaï, Golshifteh Farahani, Audrey Tautou, Bruno Sanches, Grégoire Ludig, David Marsais, Louise Chabat,...
Distributeur : Gaumont Distribution
Budget : -
Genre : Comédie, Aventure, Famille.
Nationalité : Français.
Durée : 1h35min.

Synopsis :
Rien ne va plus à l'approche du réveillon : les 92 000 lutins chargés de fabriquer les cadeaux des enfants tombent tous malades en même temps ! C'est un coup dur pour Santa (Claus), plus connu sous le nom de Père Noël... il n'a pas le choix : il doit se rendre d'urgence sur Terre avec ses rennes pour chercher un remède. À son arrivée, il devra trouver des alliés pour l'aider à sauver la magie de Noël. 



 

Critique :




Alors que les fêtes de fin d'année ne s'annoncent pas forcément riche en bonnes grosses péloches familiales (Les Derniers Jedi, Coco et Paddington 2), nous étions en droit d'espérer que le vénéré Alain Chabat viennent non seulement sauver notre noël dans les salles obscures, mais également une comédie populaire made in France pas forcément très heureuse en 2017, à quelques exceptions près.
Beaucoup trop absent sur grand écran (Sur la Piste du Marsupilami date déjà de 2012), le papa d'Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre est de retour et est loin de nous jouer un mauvais tour (pas de jugement, chacun ses mauvaises références...), en s'attaquant à rien de moins que le sacro-saint film de Noël avec le bien nommé Santa & Cie, véritable bijou de comédie intelligente et addictive qui joue autant avec nos zygomatiques que notre fibre nostalgique et notre esprit bon enfant.



Vraie comédie d'aventure aussi dépaysante que décalée sur un Santa Claus/Père Noël obligé de trouver un remède pour soigner ses 92 000 lutins malades et sauver ainsi la magie de Noël, Santa & Cie et son humour ravageur parle à toutes les générations dans une accumulation de gags finement croqués et référencés (les amoureux du cinéma du bonhomme seront aux anges), ou les guests de luxe s'accumulent dans un tourbillon de bienveillance et générosité tordante.
Inspiré, moins insolent qu'on aurait pu croire (même s'il pointe du bout de la pellicule la dérive commerciale qu'incarne cette si attendue fête de fin d'année) et d'une sincérité sans phare, la cuvée 2017 d'Alain Chabat est un émerveillement de chaque instant, fédérateur et incontournable.
Bref, un super conte de noël comme on aimerait en avoir plus souvent dans les salles obscures, tout simplement.


Jonathan Chevrier



John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.