All The Money in The World

Premières images officielles pour All The Money in The World de Ridley Scott


Le film de la réconciliation après le manqué Alien : Covenant ?


Même s'il approche des quatre-vingt printemps, force est d'avouer que ce bon vieux Ridley Scott semble plus fringuant que jamais, à tel point qu'il à l'air d'être frappé par la même fièvre du " un film par an ", qui a déjà attaqué tonton Woody Allen depuis plusieurs années maintenant.
Avec six nouveaux films Alien dans sa besace (remis en doute par le succès timide du foireux Alien : Covenant), The Cartel avec DiCaprio et une potentielle suite à Gladiator (rires en boite à la Totoff Lambert), le papa de Blade Runner va nous revenir très bientôt avec un nouveau projet d'envergure.

En effet, il vient de mettre en boite le film All The Money in The World, qui reviendra sur l’effroyable kidnapping de John Paul Getty III, une histoire incroyable que Danny Boyle cherche également à adapter en série pour la chaine FX (The Trust).
Bonjour la concurrence.

Pour ceux qui ne connaitrait pas un traitre mot de ce sordide fait divers, John Paul Getty II, fils de  John Paul Getty Sr, l'un des hommes les plus riches du monde, avait été enlevé et rançonné à Rome, le 10 juillet 1973.
Tandis que son sympathique paternel a longtemps refusé de payer la dite rançon, c'est finalement Gail Harris, la mère de John Paul, qui réunira finalement l'argent demandé - 2,9 millions de $ -, pour libérer six mois après son enfant. 
Triste affaire, puisque le bonhomme ne s'est jamais réellement remis de ce kidnapping.
Il tombera dans l'enfer de la drogue, sera paralysé suite à une terrible overdose, et décédera par la suite en 2011, à l'âge de 54 ans. 

Pour camper la mère de Getty, c'est Michelle Williams qui a empoché le rôle, tandis que Kevin Spacey campera John Getty Sr et Mark Wahlberg lui, l'ex-agent de la CIA Fletcher Chase, chargé de négocier avec les kidnappeurs.

Intitulé Tout l'Argent du Monde par chez nous et distribué par Metropolitan FilmExport, le film débarquera dans les salles obscures le 27 décembre prochain.
Pile poil en pleine course à l'oscar...


 

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.