Images

Nouvelle affiche US pour Marshall de Reginald Hudlin


Ou le biopic de l'avocat renommé Thurgood Marshall, campé par le talentueux Chadwick Boseman.



Titulaire de deux performances incroyables qui auraient très bien pu lui valoir sa petite statuette dorée (Get on Up, 42), mais surtout nouvelle sensation d'un MCU auquel il apporte enfin un touche de black power - dans tous les sens du terme -, le talentueux Chadwick Boseman a tout de la next Big Thing d'Hollywood - à l'instar de Michael B. Jordan -, de celle dont on suit le parcours avec un plaisir et un intérêt non feint, même dans ses petits travers - coucou Gods of Egypt.

Après l'avoir vu casser du gangster dans le bouillant Message From The King de Fabrice Du Welz (toujours en salles) et en attendant de le voir voler le show dans l'alléchant Black Panther de Ryan Coogler,le bonhomme sera prochainement de retour dans un drame plus que prometteur sur le papier : Marshall, dans lequel il campe un personnage important de l'histoire américaine, Thurgood Marshall, avocat progressiste qui a marqué par sa justesse, mais surtout parce qu'il est le premier afro-américain à avoir siégé à la Cour Suprême des États-Unis.



Signé Reginald Hudlin (le génial Boomerang avec Eddie Murphy), le biopic reviendra sur la carrière remarquable du bonhomme, et l'une de ses plus importantes affaires : celle impliquant Joseph Spell, un chauffeur afro-américain accusé par son employeur - blanche - de viol et de tentative de meurtre.
Le tout avec un sacré casting de talent : Josh Gad, Sterling K. Brown, Keesha Sharp, Dan Stevens, Kate Hudson, James Cromwell et Sophia Bush.

Sans date de sortie dans l'hexagone, le film est attendu dans les salles US pour le 13 octobre prochain, et il pourrait bien être un candidat solide dans la prochaine course aux oscars...



John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.