Judy Greer

Judy Greer rejoint le casting de The 15:17 to Paris signé Clint Eastwood


Un drame qui reviendra sur l'attentat déjoué du Thalys, le 21 juin 2015...


Les figures héroïques made in America, papy Eastwood ça le connait, et encore plus depuis qu'il en a fait son nouveau mojo sur ses dernières réalisations.
Alors que son brillant Sully a tout récemment atteint les bacs à Blu-Ray et DVD dans l'hexagone (notre critique ici), l'éternel Dirty Harry aurait déjà dans l'idée de remettre le couvert avec une nouvelle histoire vraie bigger than life.

En effet, le cinéaste vient de débuter les prises de vues de son adaptation du livre " The 15:17 To Paris: The True Story Of A Terrorist, A Train, And Three American Heroes ", co-écrit par Anthony Sadler, Alek Skarlatos et Spencer Stone.
Ou les trois touristes américains ayant déjoués l'attaque du Thalys reliant Amsterdam à Bruxelles et Paris, le 21 juin 2015; une tentative d'attentat signé Ayoub El Khazzani qui, armes à feu au poing et portant suffisamment de munitions pour assassiner 500 personnes, s'est donc vu neutraliser par les trois personnes citées plus haut, qui furent décorés de la Légion d’Honneur dans la foulée par le Président de la République François Hollande.

Le film reviendra autant sur cet événement que sur la jeunesse des trois hommes.
Anecdote plutôt improbable, ils seront les vedettes et camperont leurs propres rôles à l'écran (tandis que Paul-Mikel Williams, Max Ivutin, Bryce Gheisa, Cole Eichenberger et William Jennings camperont leurs personnages à des âges différents de leur jeunesse), aux côtés de Jenna Fisher et de la follement mesestimée Judy Greer si l'on en suit le site Empire ce soir.

Pour rappel, le scénario sera quand à lui écrit par Dorothy Blyskal (assistante de production sur Logan de James Mangold).

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.