Jordan Peele

Un nouveau thriller social comme second long métrage pour Jordan Peele ?


Un projet encore sans pitch ni titre, mais toujours distribué par Universal...
 



En l'espace d'un passage derrière la caméra, et quel passage, ce bon vieux Jordan Peele a fait un bon considérable dans la chaine alimentaire Hollywoodienne, grimpant du simple statut de trublion comique a véritable next big thing, de cinéaste à suivre avec un intérêt certain.
Alors que Get Out atteint tout juste les salles obscures hexagonales cette semaine (notre critique ici), et qu'il continue de récolter du billet vert outre-Atlantique (172,9M$ pour 4,5M$ de budget), il est évident désormais que le bonhomme doit confirmer au plus vite tout le bien que l'on peut penser de lui, avec une seconde réalisation.

Et si la rumeur le rattachait déjà à la tête du mal buzzé - et indésiré - Akira live chez la Warner, le site Deadline nous annonce ces jours-ci que le bonhomme n'est point suicidaire à ce point, et qu'il restera d'ici les deux prochaines années, chez la maison mère Universal.

En effet, Peele aurait signé un first look deal de deux ans avec la major, qui devrait héberger et produire son second métrage, un thriller social dans la même veine que son précédent essai (encore sans titre ni même sans synopsis), qui sera cette fois bien plus à l'aise niveau budget, puisque l'on parle d'une enveloppe de 25M$ - hors campagne promotionnelle.

Un accord aussi malin de la part d'Universal (qui garde dans son écurie l'un des cinéastes les plus demandés du moment), mais aussi de la part de Peele, qui pourrait bien, à l'instar de M. Night Shyamalan, être l'un des big boss du genre chez le studio.
 

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.