Blade Runner 2049

Nouvelle image pour Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve


L'une des grosses, si ce n'est LA, grosse attente de l'année ciné 2017.



On le sait depuis quelques mois (années) maintenant, Ridley Scott, qui ne s'est pas privé de littéralement chier sur son chef d’œuvre Alien, Le Huitième Passager, en offrant au spectateur une pseudo prequel infiniment décevante et inconsistante - Prometheus -, a décidé une nouvelle fois de surprendre (plus ou moins dans le mauvais sens du terme) tous les cinéphiles du monde entier en pondant ni plus ni moins, pour Alcon Entertainment (et la FOX), une suite au über culte Blade Runner, le film le plus puissant de sa filmographie riche en péloche salement bandante.

Mais force est d'avouer qu'aussi risqué que parait ce pari, il devient de plus en plus alléchant à mesure que les mois passent.
Que ce soit avec la présence au script de Hampton Fancher - auteur du génial scénario de l'opus original -, du génial cinéaste canadien Denis Villeneuve à la réalisation ou encore les présences devant la caméra de Ryan Gosling et Harrison Ford; Blade Runner 2 démontre qu'il en a bien plus dans le pantalon que prévu.
Mieux, Villeneuve avait également officialisé le retour à ses côtés du grand chef opérateur Roger Deakins, en octobre dernier.
 "Il avait envie de revenir à ce genre. Il n'a participé qu'à un seul long-métrage de SF jusqu'ici et il rêvait de retrouver cet univers. D'ailleurs, la première fois que j'ai discuté avec lui, on a immédiatement parlé de science fiction. On voulait tous les deux s'y plonger et quand je lui ai rendu visite pour lui proposer de travailler avec moi sur Blade Runner 2, il n'a pas hésité. Je n'ai pas eu à le convaincre, car il était tout simplement heureux de m'aider à faire ce film. Une telle réaction est très inspirante". Denis Villeneuve



Depuis lors, le film a recruté un bon paquet de talents (Dave Bautista, Barkhad "Captain Philips" Abdi, la so caliente Ana de Armas, la merveilleuse Robin Wright, Sylvia Hoeks, Mackenzie Davis, Edward James Olmos, Lennie " The Walking Dead " James ou encore Jared " Fucking " Leto), et aurait déjà clôturer ses prises de vues.

Pour rappel, le film a déjà sa date de sortie dans les salles obscures US d'actée pour le 6 octobre 2017.



John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.