Adrift

Miles Teller en vedette du thriller Adrift signé Baltasar Kormakur ?


Un survival maritime inspiré d'une incroyable histoire vraie, déjà porté par la belle Shailene Woodley.



Alors qu'il devrait atteindre tout prochainement nos salles obscures avec le drame sous fond de boxe Bleed For This - ou il serait extraordinaire selon la presse US -, le site ComingSoon nous apprend ce soir que le brillant Miles Teller serait en passe de retrouver une nouvelle fois Shailene Woodley (la cinquième) et d'incarner le lead-in masculin du survival maritime Adrift, le prochain long métrage de l'excellent Baltasar Kormakur.

Ou la mise en image de l'histoire vraie proprement incroyable de Tami Oldham Ashcraft et de son fiancé Richard Sharp qui furent pris, en septembre 1983, dans un ouragan au coeur de l'océan Pacifique alors qu'ils faisaient le trajet entre Tahiti et San Diego.
Assommée, Tami retrouvera à son réveil le lendemain, son mari blessé et leur bateau brisé.
Elle réussira à bricoler un mat et une voile de fortune, avant de pomper l'eau hors du bateau et de naviguer à l'instinct pendant 41 jours pour traverser les 1500 miles les séparant de la terre ferme...

Narré du point de vue de Tami et parsemé de flashbacks sur son passé et celui de l'homme qu'elle aime, Adrift cite directement le merveilleux All is Lost et s'annonce comme une beau et épique survival romantique.


" Le talent unique de Shailene, sa force, sa vulnérabilité et sa compréhension de personnages complexes en font la comédienne parfaite pour jouer cette jeune héroïne luttant pour sa vie " Baltasar Kormakur

Produit par STX Films et basé sur un script de Aaron & Jordan Kandell (Vaiana, La légende du bout du monde), Adrift pourrait débuter ses prises de vues d'ici le mois de juin prochain.

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.